GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Culture

    Festival de Cannes: les sections parallèles ont déjà décerné leur prix

    media Le réalisateur mexicain Michel Franco à remporté le prix Un certain regard pour son film «Despues de Lucia» DR

    Le 65e festival de Cannes touche à sa fin. Les prix majeurs seront décernés ce dimanche 27 mai. Le jury présidé par le cinéaste italien Nanni Moretti délibère à huis clos dans une villa sur les hauteurs de Cannes. Mais des prix ont déjà été décernés, notamment dans les sections parallèles. Thomas Vinterberg et Michel Franco ont ainsi été récompensés, respectivement par le prix du Jury oecuménique et Un certain regard.

    Avec notre envoyée spéciale à Cannes,

    Ils ne décrocheront peut-être pas la Palme d'or, mais ils ne partiront pas de Cannes les mains vides. Le Danois Thomas Vinterberg a obtenu le prix du Jury oecuménique, réunissant des critiques chrétiens pour son film La Chasse, sur la traque d'un homme injustement accusé de pédophilie. L'Ukrainien Sergei Loznitsa a lui été récompensé par la critique internationale pour Dans la brume.

    Côté Un certain regard, le jury présidé par Tim Roth a couronné Despues de Lucia, de Michel Franco. Dans les sections parallèles, la Quinzaine des réalisateurs laisse ses partenaires récompenser trois films : No, du Chilien Pablo Larrain, une histoire de publicitaire décidé à faire chuter la dictature d'Augusto Pinochet ; la comédie Camille redouble, de Noémie Lvovsky ; et Le Repenti de l'Algérien Merzak Allouache sur un terroriste retournant dans son village.

    Quant à La Semaine de la critique, c'est le film espagnol Ici et là-bas qui a décroché le grand prix. Enfin, la palme pour rire salue la performance de Banjo et Popi, deux chiens terriers à l'affiche du film Les Touristes couronnés du « Palm dog ». Ils gagnent des os à moelle et un collier en faux diamants.

    NOTRE DOSSIER SPECIAL

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.