GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 7 Décembre
Vendredi 8 Décembre
Samedi 9 Décembre
Dimanche 10 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    L’Inde d’aujourd’hui, sans cliché ni tabou

    media DR

    Aujourd’hui l’Inde est un ouvrage aux ambitions encyclopédiques écrit par deux journalistes de Radio France Internationale, Olivier Da Lage et Tirthankar Chanda, et coédité par RFI et les éditions Casterman. Le livre richement illustré donne des clés pour mieux comprendre ce géant asiatique appelé à devenir un acteur majeur de la scène politique et économique mondiale.

    L’Inde est aujourd’hui avec 1,2 milliard d’habitants la plus grande démocratie du monde malgré la persistance d’un ordre social controversé perpétuant le système des castes. Dixième économie mondiale avec l’ambition d’en devenir la troisième à l’horizon de 2050, derrière les Etats-Unis et le Japon. Premier producteur de films dans le monde… Pour nous familiariser avec ce géant asiatique et nous donner des clés pour saisir ce pays singulier voici Aujourd’hui, l’Inde, un ouvrage écrit à quatre mains par deux journalistes de RFI, Olivier Da Lage* et Tirthankar Chanda**.

    La pauvreté, la surpopulation, les vaches sacrées, les bidonvilles, Bollywood, les Maharajahs,… sont les premières images que l’Inde inspire dans l’esprit du grand public. En réalité ce pays se caractérise aussi par un désir inouï de progrès, des villes modernes, une puissance nucléaire, une presse plurielle et libre, une industrie grandissante (automobile, minière, textile), une compétence reconnue dans de nombreux domaines, un tourisme qui se développe de jour en jour et un marché de travail qui attirent les étrangers.

    L’Inde contemporaine est l’héritière d’une des premières civilisations du monde. Tout au long de son histoire, le sous continent a fait l’objet de convoitises de la part des grandes puissances : les Grecs, les Perses, les Portugais, les Anglais… Colonisé plusieurs fois, le pays accède définitivement à l'indépendance dans la nuit du 14 au 15 août 1947. Débute alors la longue marche vers la modernisation.

    Peut-on parler de l’indépendance et ne pas mentionner les grands hommes qui ont œuvré pour la libération de leur pays du joug colonial ? Gandhi par exemple a lancé un mouvement non violent qui a obligé le colonisateur britannique à plier bagage après deux cents ans de présence ininterrompue. En Inde, il est « Le Père de la Nation » mais sa pensée a traversé les frontières pour devenir universelle. Le jour de son anniversaire, le 2 octobre, est consacré la Journée internationale de la non-violence par l’Assemblée générale de l’ONU.

    Aujourd’hui, l’Inde trace l’histoire de ce pays à travers des siècles et donne aux lecteurs des clés pour comprendre l’Inde contemporaine dans toute sa complexité, ses succès, ses échecs et ses ambitions. Sans tabou ni cliché. Car l’Inde reste encore pour le public français un pays lointain, inconnu ou peu connu. L’image de l’Inde en France « est meilleure aujourd’hui. On sort un peu du cliché du pays de la pauvreté où l’on meurt de faim, mais ce stéréotype est remplacé par d’autres : l’Inde des informaticiens ou de Bollywood. Tous ces clichés contiennent bien entendu une part de vérité, mais ils n’en sont pas moins des clichés », constate Olivier Da Lage.

    Son co-auteur, Tirthankar Chanda estime qu’« avec le développement du tourisme en Inde et surtout avec l’ouverture de l’économie indienne aux investisseurs étrangers, la perception de l’Inde en France est en train de changer. L’Inde est elle-même en train de changer. La pauvreté recule, lentement mais sûrement, l’émergence d’une classe moyenne indienne a rendu le pays attractif aux investisseurs étrangers. Les entreprises étrangères ne peuvent pas toucher ce marché sans une connaissance réelle des attentes, des désirs et de l’imaginaire de la population cible. » Le livre veut contribuer à « cette connaissance renouvelée, en donnant à voir une Inde loin des clichés et des stéréotypes. C’est ce qui explique, dit encore Tirthankar Chanda, que les propos sur Bollywood soient réduits au minimum, le thème de la religion et de la spiritualité soit présenté comme un fait social et non comme une sorte d’essence indienne. De même, pour la pauvreté ou pour la guerre des religions ».

    Présenté en cinq parties – histoire, politique, économie, société, culture -, sous forme d’une encyclopédie pour la jeunesse, Aujourd’hui l’Inde fera aussi le bonheur de tous les parents et adultes désireux de découvrir ce pays ou actualiser leurs connaissances. L’ouvrage vise à présenter de façon claire et vivante les différents aspects de l’Inde d’hier et d’aujourd’hui et propose « une vision analytique plutôt que promotionnelle », insiste Tirthankar Chanda. « Notre véritable espoir, assure Olivier Da Lage, est que nos lecteurs ne se disent pas qu’ils savent tout de l’Inde en refermant le livre, mais qu’il leur donne les connaissances de base, et surtout l’envie d’aller plus loin dans la découverte de ce pays ».

    Et pour aller plus loin, une bibliographie et une filmographie ainsi qu’une liste de sites internet sont répertoriés à la fin de l’ouvrage.


    Aujourd’hui, l’Inde, par Olivier Da Lage et Tirthankar Chanda. Co-édité par RFI et les éditions Casterman. 2012, 80 pages.

    * Olivier Da Lage, journaliste à RFI, spécialiste de politique étrangère et auteur de nombreux ouvrages, principalement consacrés au Moyen-Orient
    ** Tirthankar Chanda, journaliste à RFI, chargé de cours à l’Institut national de langues et civilisations orientales (Inalco)

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.