GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Football: l'Egypte et l'Afrique du Sud sont les deux seuls pays candidats pour accueillir la CAN 2019 en remplacement du Cameroun
    Dernières infos
    Culture

    Aix-Marseille: l'explosion de la couleur dans Le grand atelier du Midi

    media

    C'est l'un des événements phares de Marseille-Provence capitale de la Culture 2013. Une exposition en deux parties qui se tient conjointement au musée des Beaux-Arts à Marseille et au musée Granet à Aix-en-Provence depuis le jeudi 13 juin. Elle réunit 200 chefs d'oeuvre venus du monde entier signés Claude Monet, Paul Cézanne, Auguste Renoir ou Vincent Van Gogh. Intitulée Le grand atelier du Midi, l'exposition présente des tableaux peints entre 1880 et 1960 par des artistes ensorcelés par la lumière du Sud.

    Le Grand atelier du Midi est sans doute l'une des plus belles expositions du moment. Elle nous montre comment le Sud a été un fabuleux laboratoire pour l'élaboration de la peinture moderne.  

    A partir de 1880, le Midi, au sens large, de la Provence au Nord de l'Espagne et de l'Italie avec quelques incursions en Afrique du Nord, va accueillir des peintres de tous horizons qui vont découvrir et travailler à partir de cette extraordinaire lumière du Sud. Cette lumière crue, dure, constante, à laquelle ils ne sont pas habitués -beaucoup d'entre eux viennent du nord de la France ou de l'Europe- va radicalement changer l'approche des formes et des couleurs.
     
    «On est passé par une première révolution qui s'appelle l'impressionnisme mais l'impressionnisme est marqué par l'Ile-de-France et la Normandie ; là, ce qui frappe, c'est l'exotisme du Midi. L'exotisme se développe dans les années 1880/1890 quand Signac découvre le petit port perdu de Saint-Tropez, il va s'installer là, il va faire venir des amis, des artistes pour travailler avec lui ; c'est aussi Céret, Collioure plus à l'ouest du territoire qui vont devenir des foyers artistiques, intellectuels, perdus dans la campagne ou au bord de la mer dans cette lumière pour produire un art nouveau. C'est Van Gogh le premier qui dit que le Midi serait le lieu d'un art nouveau et il avait raison» explique Bruno Ely, directeur du musée Granet à Aix-en-Provence.
     
    La partie aixoise de l'exposition s'attache à l'expression de la forme. Elle montre comment la lumière du Midi dessine, cisèle, les formes de manière nette, ce qui va modifier la façon de peindre. La forme se simplifie comme chez Paul Cézanne, ouvrant la voie au cubisme et à l'abstraction.
     
    Qu'est ce qui pousse des artistes à venir s'installer dans le Midi à cette époque ?
     
    Des tas de raisons différentes. Des raisons médicales, le Sud c'est le soleil et on pense à cette époque que le soleil peut guérir certaines maladies. Quand Auguste Renoir achète le domaine des Collettes où il finira sa vie, il est déjà malade. C’est l'un des plus grand peintres de son temps et cette nature méditerranéenne va être une grande source d'inspiration pour lui. Ses amis artistes, comme Pierre Bonnard et Henri Matisse, vont venir lui rendre visite. Ils vont voir son travail et veulent eux aussi expérimenter cette lumière. Vincent Van Gogh vient lui pour fuir Paris ; il ne supporte pas le petit milieu de l'art parisien. Certains s'y refugient pendant les guerres, d'autres viennent en villégiature.
     
    Il y a l'idée d'un pays de cocagne, d'un âge d'or qui resterait dans ce territoire encore totalement préservé à la fin du 19e siècle. On est presque dans un autre pays ce qui va amener un autre motif et renouveler la peinture. «Venir dans le Midi c'est aussi retrouver des racines culturelles, c'est retrouver la Grèce antique. Encore aujourd'hui certains voyageurs se promenant dans les calanques vous diront qu'ils ont l'impression d'être en Grèce, et cette impression, les artistes la ressentent. Cela va nourrir leur imaginaire et leur inspirer des thèmes comme des scènes de bord de mer, des visions un peu paradisiaques, c'est pour eux comme une sorte de paradis» analyse Marie Paule Vial, commissaire du volet marseillais de l'exposition.
     
    Dans le volet marseillais du Grand atelier du Midi, c'est l'explosion de la couleur. Les peintres la poussent pour restituer la lumière, comme l'explique Marie Paule Vial : «Il ne s'agit pas du tout de peindre la nature. Cette nature luxuriante, cette rutilance, cette incandescence à certaines heures de la journée, ils se l'approprient. Ils vont vouloir restituer l'émotion qu'ils ont devant le paysage et pour restituer cette émotion, ils vont bien souvent outrer la couleur, forcer le ton. C'est comme ça que petit à petit la peinture va se libérer des contraintes de la représentation pour aller vers plus de poésie, vers plus de liberté jusqu'au fauvisme où c'est la couleur qui explose et qui devient le motif.»
     
    Le Grand atelier du Midi, c'est à voir à Aix et à Marseille jusqu'au 13 octobre, et en prime pour le volet marseillais, l'exposition se tient dans le palais Longchamp, un chef d'œuvre du Second empire qui vient juste de rouvrir après huit ans de travaux. 
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.