GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 18 Août
Dimanche 19 Août
Lundi 20 Août
Mardi 21 Août
Aujourd'hui
Jeudi 23 Août
Vendredi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Estivales 2013 au Théâtre du Peuple de Bussang, dans les Vosges

    media

    Fondé en 1895 par Maurice Pottecher, fils d’un industriel de la métallurgie, le Théâtre du Peuple de Bussang est devenu un lieu mythique où se retrouvent chaque été près de 30 000 spectateurs, qui viennent de tous les coins de la France pour cette fête gourmande et conviviale.

    Depuis le village, on monte une route, encadrée par le vert sombre de la forêt vosgienne. Et au bout, on découvre le chalet de bois avec, sur son fronton, inscrit « Le Théâtre du Peuple ». La librairie et un petit restaurant complètent le paysage.

    Les gens viennent ici en pèlerinage depuis des générations, comme dans une grande famille, en emportant leurs coussins et leurs souvenirs.

    « Par l’art pour l’humanité » est la devise de ce haut lieu du théâtre populaire. Lorsque l'on pénètre dans la salle du grand vaisseau de 800 places, on a le cœur qui bat plus fort : l’odeur du bois, les lustres en forme de roues, le grincement du vieux parquet, font de ce site un endroit unique, avec une particularité étonnante : à la fin des spectacles, le rideau du fond s’ouvre dans la nature.

    Depuis l’origine, acteurs amateurs et professionnels jouent ensemble à Bussang. Le Théâtre du Peuple propose des formations théâtrales, avec des stages et des ateliers autour du théâtre, de l’écriture, de la musique ou de la danse.

    Cette année, les invités d’honneur du Théâtre du Peuple sont belges : le metteur en scène Michael Delaunay, pour la pièce La jeune fille folle de son âme de l’auteur Fernand Crommelynck (lui aussi belge), mais également son compatriote Stanislas Cotton avec deux pièces courtes et un cabaret singulier.

    Ce dernier spectacle intitulé Et si nos pas nous portent est mis en scène par le directeur du théâtre Vincent Goethals.

    « Qu’est-ce qui te fera lever demain ? », chantent les quatre comédiens du spectacle où s’entremêlent des chansons et des saynètes satiriques. Et si le cœur vous en dit, rendez-vous à ce festival unique au monde, qui se tient jusqu’au 25 août 2013.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.