GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Chambre des représentants américains condamne les «commentaires racistes» de Trump
    • France: la ministre des Transports Élisabeth Borne nommée ministre de la Transition écologique et solidaire
    • Washington sanctionne le chef de l'armée birmane pour le «nettoyage ethnique» des Rohingyas
    Culture

    Norouz, que le Nouvel An commence!

    media Détail de l'affiche pour célébrer la Journée internationale du Norouz à Paris. DR

    Plus que 300 millions de personnes fêteront autour de ce jeudi 20 mars le Norouz, le Nouvel An du monde persan. Cette tradition zarathoustrienne vieille de plus de trois millénaires est célébrée très au-delà de l’Iran, par de nombreux pays et peuples très différents en Asie occidentale et centrale, sans parler de leurs diasporas dans le monde entier.

    Pour Taha Moghani, la nouvelle année persane débutera très exactement à 17h57 et 7 secondes, l’heure de l’équinoxe vernal. « Norouz, c’est le nouveau jour. Pour moi, c’est la lumière. Quand je vois une photographie avec beaucoup de lumière, pour moi, c’est Norouz ! » Fondateur du très branché rendez-vous artistique avec galerie « Café 78 » à Téhéran, cet artiste photographe vit depuis des années à Paris. Pour cela, il a décidé d’embarquer son concept artistique du Norouz sur un bateau amarré au quai de la Seine, dans le 19e arrondissement de la capitale française : « C’est une sorte de souvenir au Café 78 à Téhéran, avec des amis qui avaient déjà fêté Norouz avec nous en Iran. »

    La coutume du Haft sin

    La Péniche Anako ressuscitera l’ambiance du Norouz avec l’intervention-surprise de plusieurs artistes de langue persane. Jouer de la musique live, c’est devenu un plaisir rare à Téhéran, rappelle Taha Moghani. Et bien sûr, il y aura la coutume du Haft sin, une nappe ornée de sept différents objets qui commencent tous avec la lettre S («Haft» est le chiffre sept en persan et «Sin» signifie la lettre S) : « En plus, on a organisé sept « scènes » de musique et de spectacle. C’est un jeu de mots avec Haft sin. Il y aura, par exemple, le spectacle d’un artiste qui a joué dans beaucoup de théâtres et de films de réalisateurs français, iraniens et afghans : Hamid Djavdan [il a joué notamment dans Syngué Sabour – Pierre de patience d’Atiq Rahimi, ndlr]. Son spectacle parle de la mer et tanguera comme un bateau sur la mer, comme nous sur la Péniche Anako. »

    Quant aux traditions, Taha Moghani avoue de ne pas suivre tout à la lettre : « Personellement, c’est autre chose, mais dans la famille, oui, on respecte les traditions. Si Norouz tombe à 3h02 et 52 secondes le matin, toute la famille est réveillée, habillée très chic et se rassemble devant le Haft Sin. »

    Les coutumes locales

    Les traditions autour du Norouz (« nouveau jour ») sont aussi diverses que les peuples qui le pratiquent : on achète des poissons rouges, met des habits neufs, prépare des plats spéciaux, accroche des chapeaux sur les portes ou un tissu rouge au fronton des maisons, saute par-dessus les feux, pratique des courses de chevaux… une fête fortement imprégnée par les coutumes locales. La liste des pays où des familles seront aujourd’hui en liesse pour fêter le Nouvel An persan est longue : Afghanistan, Azerbaïdjan, Inde, Kirghizistan, Pakistan, Tadjikistan, Turuquie, Ouzbékistan et même dans la province de Qinghai, en Chine.

    Unesco et Barack Obama

    Dès 2009, l’Unesco avait inscrit cette tradition sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité avant que l’ONU reconnaisse en 2010 le 23 mars comme la Journée internationale du Norouz.

    Depuis plusieurs années, Barack Obama ne manque aucune occasion pour adresser ses vœux à tous ceux qui fêtent le Norouz et en particulier aux Iraniens. Bien entendu toujours avec un message politique à l’appui, contre l’oppression et pour la liberté. Mais, jusqu’ici, toute tentative de récupérer cette fête à des fins politiques ou religieux avait échoué. Même en Iran, après l’avènement de la République islamique, le nouveau régime n’avait pas réussi à écarter cette fête non-musulmane. En Turquie, la fête du Norouz a été longtemps interdite pour éviter une mobilisation des Kurdes pour qui leur « Newroz » symbolise à la fois le renouveau et le Nouvel An, mais aussi la victoire de la liberté sur la tyrannie.

    Pour Taha Moghani, Norouz reste surtout une fête de paix et d’amitié qui se pratique en famille – ou sur scène.

    C'est sur la Péniche Anako, amarrée au quai de la Seine à Paris, que Taha Moghani ressuscitera ce jeudi 20 mars à partir de 20h30 l’ambiance du Norouz avec l’intervention-surprise de plusieurs artistes de langue persane. Siegfried Forster / RFI

     ______________________________
    Nowruz, la fête sur la Péniche Anako à Paris commence ce jeudi 20 mars à 20h30.
    → Ce dimanche 23 mars, au Perron du Palais de Chaillot à Paris, de 14h30 à 18h, aura lieu une fête pour célébrer la Journée internationale du Norouz.

     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.