GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    La Semaine de la Critique ose des films-chocs et en langue des signes

    media RFI est partenaire officiel de la 53e édition de la Semaine de la Critique de Cannes qui aura lieu du 15 au 23 mai 2014. 53e Semaine de la Critique

    Des premiers et deuxièmes films d'auteurs ukrainien, colombien, israélien, italien, français, américain… Pour l’ouverture de la Semaine de la Critique, le délégué général Charles Tesson promet un « véritable choc » procuré par Faire l'amour, l’œuvre du réalisateur haïtien Djinn Carrénard. Parmi les 1200 films visionnés, 11 films ont été retenus pour l’édition 2014 de cette section parallèle du Festival de Cannes qui aura lieu entre le 15 et 23 mai.

    Comment faire l’amour ? En 2011, il avait remporté le Prix Louis-Delluc du premier film pour Donoma. Pour la Semaine de la Critique 2014, l’Haïtien Djinn Carrénard, 33 ans, propose Faire L’Amour. « Un récit où la puissance dramatique liée à la profondeur des personnages fait de ce film un véritable choc » déclare le délégué général Charles Tesson.

    L’Italien Sebastiano Riso présentera un film à la tonalité pasolinienne : Piu buio di mezzanote suit le parcours initiatique d’un jeune garçon en fugue qui aspire à devenir chanteur. Dans le registre d’une quête d’identité se situe Gente de bien du Colombien Franco Lolli. Ce premier film traite « avec une sincérité bouleversante » la relation complexe entre un père et son fils.

    Être aussi étonnant qu’époustouflant, c’est la promesse faite par The Tribe de l’Ukrainien Myroslav Slaboshpytskiy. Tous les acteurs s’y expriment en langue des signes. L’histoire se déroule dans un pensionnat pour sourds-muets. Des étudiants qui s’organisent en gangs mafieux sous forme de raquettes, prostitution et histoires d’amour. « Un ballet virtuose, vertigineux et hallucinant » s’enthousiasme Charles Tesson.

    « Un film de loup-garou féministe »

    L’Américain David Robert Mitchell, découvert à la Semaine 2010, revient avec un film pop permettant un regard fascinant sur l’adolescence. It follows s’avère être une œuvre « captivante, peuplée de spectres et de morts vivants ». Quant au premier film du Danois Jonas Arnby, When Animals Dream est présenté comme un « film de loup-garou féminin et - disons-le tout net - féministe ».

    Hope, le film français de la compétition, est le premier long métrage de fiction de Boris Lojkine. Venu du documentaire, le réalisateur raconte cette fois l’odyssée d’un jeune couple de noirs africains qui – du sud de Sahara aux côtes du Maroc – tente de rallier l’Europe. « On a entendu de cette réalité, mais jamais aucun film ne l’a montré avec une telle dimension intransigeante et réaliste », affirme Tesson.

    Shira Geffen avait remporté la Caméra d’or en 2007. Dans son deuxième film Self Made, sur un ton burlesque qui accompagne la gravité du propos, l’Israélienne nous livre des portraits croisés d’une femme israélienne et d’une femme palestinienne.

    « Respire »

    Le programme de la Semaine affiche aussi deux séances spéciales : Respire, le deuxième film de Mélanie Laurent « séduit par la façon méticuleuse dont il raconte la relation passionnelle – faite d’amour et de haine- de deux lycéennes sur fond de manipulation et de mensonge ». Très attendu également, le deuxième film de l’Israélien Nadav Lapid. « Une institutrice subjuguée par un enfant dont elle croit qu’il va sauver Israël de ce qu’il est devenu. Le film dresse un portrait implacable d’Israël, d’une lumineuse intelligence. »

    La Semaine de la critique sera clôturée avec une plongée au cœur du monde hospitalier. Dans Hippocrate, la caméra du Français Thomas Lilti se place là où « l’humour fait rage pour affronter la rudesse du quotidien, à travers de la rivalité de deux internes ». 

     

    LA SELECTION DES FILMS DE LA SEMAINE DE LA CRITIQUE 2014

    Film d’Ouverture
    - FLA (« Faire L’Amour ») Djinn Carrénard (France)

    - Più buio di mezzanotte (Darker Than Midnight) Sebastiano Riso (Italie)
    - Gente de bien Franco Lolli (Colombie / France)
    - Hope Boris Lojkine (France)
    - It Follows David Robert Mitchell (États-Unis)
    - Self Made (Boreg) Shira Geffen (Israël)
    - The Tribe (Plemya) Myroslav Slaboshpytskiy (Ukraine)
    - When Animals Dream (Når Dyrene Drømmer) Jonas Alexander Arnby (Danemark)

    COURTS ET MOYENS MÉTRAGES

    - A Ciambra (Young Lions of Gypsy) Jonas Carpignano (Italie / France)
    - Boa noite Cinderela (Goodnight Cinderella) Carlos Conceição (Portugal)
    - The Chicken Una Gunjak (Croatie / Allemagne)
    - La Contre-allée Cécile Ducrocq (France)
    - Crocodile Gaëlle Denis (Royaume-Uni)
    - Les fleuves m'ont laissée descendre où je voulais Laurie Lassalle (France)
    - Petit frère Rémi St-Michel (Canada)
    - Safari Gerardo Herrero (Espagne)
    - TrueLoveStory Gitanjali Rao (Inde)
    - Une chambre bleue (Niebieski Pokój) Tomasz Siwiński (Pologne / France)

    Séances spéciales
    - Respire Mélanie Laurent (France)
    - L’Institutrice (Haganenet) Nadav Lapid (Israël)

    Films de Clôture
    - Hippocrate Thomas Lilti (France)

    ___________________________________________
    RFI est partenaire officiel de La Semaine de la Critique de Cannes, du 15 au 23 mai.

    Festival de Cannes 2014: Les listes des films de la sélection officielle

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.