GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    «Grace» et débats à l’ouverture du 67e Festival de Cannes

    media L’actrice Nicole Kidman et l’acteur Tim Roth jouent dans « Grace de Monaco » d’Olivier Dahan qui fera l’ouverture du 67e Festival de Cannes. Reuters/Yves Herman

    C’est l’acteur Lambert Wilson qui ouvrira ce mercredi soir en tant que maître de cérémonie la 67e édition du Festival de Cannes. Du 14 au 25 mai, 18 films en lice pour la Palme d’or feront le bonheur des professionnels et du public venus du monde entier, mais aussi des réalisateurs fétiches, comme Jean-Luc Godard ou le benjamin de la compétition Xavier Dolan et des stars comme Nicole Kidman, Juliette Binoche, Robert Pattinson, Sylvester Stallone, Harrison Ford ou Gérard Depardieu.

    Le film d’ouverture avec Nicole Kidman comme tête d’affiche donnera le La de cette édition 2014 du plus grand Festival de cinéma au monde. Grace de Monaco d’Olivier Dahan montera hors compétition les marches du Palais des Festivals, mais pas sans avoir déjà suscité de vifs débats Et on ne parle pas du fait qu’il y a une certaine Julie Gayet qui a doublé la voix de Nicole Kidman. La famille Grimaldi s’était montrée ulcérée par le projet du réalisateur français. Caroline, Stéphanie et Albert de Monaco qualifiaient le film comme « un détournement de l’histoire familiale à des fins purement commerciales ». Commentaire lapidaire de Thierry Frémaux, délégué général du festival : « La famille Grimaldi n'avait de toutes façons pas été invitée. »

    Une aventure purement artistique sera l’œuvre cinématographique de Jean-Luc Godard qui présente à 83 ans son (dernier ?) film Adieu au langage promettant : « De l'espèce humaine on passe à la métaphore. Ça finira par des aboiements. Et des cris de bébé. » La relève est déjà bien assurée par le Québécois Xavier Dolan. Ce jeune prodige n’a que 25 ans, mais déjà de très nombreux films comme acteurs et réalisateur à son compte. Il est en lice avec Mommy.

    Ken Loach, David Cronenberg et Abderrahmane Sissako

    Également très attendu à côté de stars habituées de la Croisette comme les frères Dardennes, Ken Loach ou David Cronenberg est le Mauritanien Abderrahmane Sissako qui, pour la première fois, peut espérer de remporter la Palme d’or. Timbuktu raconte l’histoire tragique de Timbouktou sous le joug des djihadistes.

    En dehors de la sélection officielle, il y a beaucoup d’autres stars et films qui créeront l’événement à Cannes. Fort de sa nouvelle nationalité russe, l’acteur français Gérard Depardieu est attendu ce dimanche pour deux films : d’abord pour la sortie sur internet, en VoD (vidéo à la demande), du sulfureux biopic sur l’affaire DSK qui avait éclaté au Sofitel New York exactement il y a trois ans et, à l’époque, volé la vedette au Festival de Cannes. Pour le film d’Abel Ferrara, Depardieu s’est privé de son cachet pour rendre possible la production du film et son plaisir d’incarner l’ancien patron déchu du FMI. Depardieu sera également là pour fêter l’avant-première d’un film sur l’histoire du Mondial de football, United passion, où il interprète le Français Jules Rimet, l’initiateur de la Coupe du monde de football.

    2014 : édition du changement ?

    Cette édition 2014 sera également le dernier Festival de Cannes pour Gilles Jacob en tant que président du Festival. Il laissera sa place à l'ancien patron de Canal +, Pierre Lescure.

    La Palme d’or sera décerné le 24 mai par la présidente du jury, la grande cinéaste néo-zélandaise Jane Campion, jusqu’à aujourd’hui seule femme palmée d’or. Et qui sait ? Peut-être elle aura la joie d’offrir la Palme à une des deux réalisatrices en lice, l’Italienne Alice Rohrwacher ou la Japonaise Naomi Kawase.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.