GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    «Le Dernier», un film court et merveilleux de Sergueï Pikalov

    media Serguei Pikalov, réalisateur de SONUNCU (Le Dernier), en lice pour la Palme d'or des courts métrages, devant le Palais des festivals à Cannes. Siegfried Forster / RFI

    L’homme, la guerre et le frigo. Sonuncu (Le Dernier), en lice pour la Palme d’or des courts métrages, raconte l’histoire du dernier ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale en Azerbaïdjan. Il vit retiré dans une petite maison à la campagne. Il n’y a plus qu’un vieux réfrigérateur vrombissant qui lui tient compagnie. Un premier film de cinéma remarquable du réalisateur russe Sergueï Pikalov. Réalisé en Azerbaïdjan avec un budget de 100 000 euros (financé par le ministère de la Culture azéri et des investisseurs privés), produit par société russo-azérie Buta Films dans une industrie cinématographique naissante à Bakou. Entretien avec le réalisateur Sergueï Pikalov.

    Comment avez-vous réussi à entrer dans la compétition officielle des courts métrages au Festival de Cannes ?

    D’être ici, c’est un événement majeur dans ma vie. J’ai fait dix films pour la télévision, Sonuncu (Le Dernier) est mon premier film pour le cinéma. D’être en lice au Festival de Cannes représente un grand honneur pour moi. C’est ma première journée ici au Festival et je suis toujours en train de prendre conscience de cette réalité.

    En Russie, comment êtes-vous venu au cinéma ?

    Au début, j’étais un comédien au théâtre, mais un jour, un réalisateur était venu me voir pour me proposer de faire une série pour la télévision. C’est ainsi que cela a commencé. Le réalisateur connaissait mon intérêt pour le cinéma. J’avais fait quelques films amateurs avant. Il les a visionnés et ensuite il m’a proposé ce travail.

    Dans Sonuncu (Le Dernier), votre manière de filmer, la mise en scène, le choix de l’acteur principal, la photo, le cadre choisi, la force de vos images révèle un style cinématographique très puissant. Avec qui avez-vous appris tout cela ? Quelles sont vos influences ?

    J’étais toujours très inspiré par les films du studio Pixar. D’autres images de mon film viennent de l’art, surtout de l’art moderne américain, Andrew White, un artiste que j’ai beaucoup regardé. J’ai pensé qu’il fallait terminer ce court métrage avec une belle chanson. Jusqu’à aujourd’hui, j’ai le sentiment qu’il y a quelque chose qui manque.

    Il y a deux rôles principaux dans votre film : le vieil homme, interprété par l’acteur Idris Roustamov, très connu en Azerbaïdjan, et un vieux réfrigérateur. Comment s’est déroulé le casting du réfrigérateur ?

    Derrière la production de réfrigérateurs en Union soviétique se cache vraiment une histoire très riche. Alors on a essayé de trouver un frigo qui n’a pas l’air moderne, ni d’un aspect technologique, mais un frigo avec un vrai caractère. Un frigo qui se marie bien avec l’environnement dans lequel il se trouve. On l’a finalement trouvé à Bakou, la capitale d’Azerbaïdjan. C’est un réfrigérateur construit dans les années 1950.

    L'acteur Idris Roustamov dans SONUNCU, de Sergueï Pikalov. Buta Films

    Comment avez-vous construit les « dialogues » entre le vieil homme et le frigo ? Le frigo aussi râle, sursaute, respire, tousse, souffre… C’est le jeu de l’acteur qui a insufflé la vie à la machine ?

    Dans le film, ce sont des partenaires équivalents. Le vieil homme est très seul et le frigo est la seule « personne » à qui parler.

    Le film est rythmé par plusieurs chapitres. Ce sont les étapes de la vie du vieil homme et du frigo ?

    Tout au début, le film était divisé en deux chapitres. Après, pour donner au film un aspect un peu plus cinématographique et moins littéraire, j’en ai introduit plusieurs. Mais l’idée de chapitres est venue des films de Lars von Trier.

    Le Dernier , c’est le sous-titre du film qui parle du dernier ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale. Est-ce un film sur le temps qui passe ?

    J’aimerais bien que ce soit une histoire sur le temps qui s’enfuit. Mais pour moi, l’angle est beaucoup plus large : mon souhait est qu’il n’y aura plus jamais la guerre.

    Qu’est-ce qui changera pour vous si vous recevez ce samedi 24 mai la Palme d’or des courts métrages ?

    Je serai un réalisateur avec une Palme d’or.

    Le frigo, le vieil homme (Idris Roustamov) et le jeune voisin (George Kafrarov) dans SONUNCU, de Sergueï Pikalov. Buta Films

    Qui gagnera la Palme d’or 2014 ? Le classement au jour le jour
    Festival de Cannes 2014: Les listes des films de la sélection officielle

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.