GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    «Formes simples» au Centre Pompidou-Metz

    media Exposition Formes simples au Centre Pomidou-Metz. Qui pourra faire mieux que cette hélice ? Centre Pompidou-Metz / Photo Rémi Villaggi

    L’exposition qui se déroule jusqu’au 5 janvier 2015 au Centre Pompidou-Metz dans l'est de la France met en scène notre fascination pour les formes épurées à travers 220 œuvres. Un parcours sur l’archétype de la forme moderne qui va de la préhistoire à l'art contemporain. Formes simples révèle une vision savante et poétique à la découverte de l'histoire de ces formes devenues omniprésentes dans notre quotidien.

    Nous les aimons pour leur pureté et leur silhouette élégante, de la Tour Eiffel aux objets de consommation courante, les formes simples sont devenues des symboles de la modernité...

    « Les formes simples sont devenues des formes incroyablement familières, explique Jean de Loisy, le commissaire de cette exposition. Autant les formes, jusqu’au 19e siècle, étaient des formes complexes, mêlées d’ornement et de discours qui venaient se greffer sur l’architecture ou sur les objets les plus simples, autant, depuis la fin du 19e siècle, les formes simples sont dans notre environnement. Ces formes sont devenues l’archétype de la forme moderne. »

    C'est en effet au 19e siècle que ce langage épuré retrouve grâce aux yeux des artistes. À cela plusieurs raisons : les progrès de l'archéologie permettent de redécouvrir un incroyable répertoire de formes venues de Grèce, d'Égypte, d'Océanie et d'Afrique. Ensuite, l'étude du vivant et des cycles naturels devient aussi une source d'inspiration. Enfin, les sciences et techniques vont passionner les artistes de l'époque comme le révèle cette célèbre anecdote : « En 1913, Marcel Duchamp, Fernand Léger et Brancusi vont au Salon de l’aéronautique et voient une hélice, une hélice sur un avion Blériot et ils sont fascinés. Ils disent : « Mais qui peut faire plus beau que cette hélice ? » Autrement dit : qui peut faire un objet qui soit si parfait, qui donne l’impression d’être nécessaire en chacune de ses parties. Donc tout d’un coup, il y a une sorte de défi qui est lancé aux artistes par cette forme industrielle si belle. »

    Le visiteur ne sera donc pas surpris de trouver une hélice d'avion au côté d'un boomerang aborigène, deux objets, dont la forme parfaite semble naître des contraintes que la nature leur impose. « On se rencontre que les formes simples qu’on peut regarder avec la même patience comme on regarde une mer en train de se refaire avec des nuages en train de se défaire, ces formes simples donnent l’impression d’être plus ancienne que leurs auteurs, remarque Jean de Loisy. Elles donnent l’impression d’être faite par les forces de la nature. De là vient probablement notre fascination pour elles. »

    À la fois érudite et accessible, Formes simples propose un voyage dans lequel une muse endormie de Brancusi dialogue étrangement avec une sculpture du 3e siècle avant notre ère, où un œuf d'autruche devient une pièce d'art contemporain, un voyage temporel et spirituel à la découverte de ces formes débarrassées de tout, mais auxquelles pourtant rien ne manque.     

    Les formes simples ne sont jamais stables.

    Jean de Loisy, commissaire de « Formes simples » au Centre Pompidou-Metz. 03/09/2014 - par Grégoire Sauvage Écouter

    Formes simples, jusqu’au 5 novembre au Centre Pompidou-Metz.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.