GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Un délice de Woody Allen ouvre le 40e Festival de Deauville

    media Colin Firth et Emma Stone sont les deux principaux protagonistes du film «Magic In The Moonlight» de Woody Allen. Dimitrios Kambouris/Getty Images/AFP

    Le 40e Festival du cinéma américain de Deauville s’est ouvert le vendredi 5 septembre 2014 par une première : la projection du nouveau film de Woody Allen, Magic in the Moonlight, qui sortira le mois prochain en France. Le réalisateur américain n’a pas fait le voyage dans la cité balnéaire du nord-ouest de la France. Il a enregistré un message pour dire qu’« aller à Deauville, c’est bien, mais rester à New York, c’est pas mal non plus ». Dommage pour lui, car son 48e film en tant que réalisateur a été très bien reçu.

    Avec notre envoyé spécial à Deauville, Sébastien Jédor

    Adolescent, il paraît que Woody Allen adorait jouer des tours à ses petits camarades, en tout cas, à 78 ans il nous livre un nouveau film de magicien. Mais après Scoop ou Le sortilège du scorpion de jade, celui-ci est peut-être le plus réussi. Dans les années 20, Stanley, plus connu sous le nom de Wei Ling Soo, est un illusionniste de renom capable de faire disparaître un éléphant. Il est engagé pour percer le mystère de Sophie, une medium un peu trop douée, qui, avec ses vibrations mentales a embobiné une riche famille installée sur la Côte d’Azur.

    Woody Allen orchestre avec délice le face-à-face savoureux entre ce magicien beaucoup trop rationnel, joué par Collin Firth, et une adorable crapule, interprétée par Emma Stone. Le tout sur un air de jazz et dans la lumière du sud de la France, magnifiée par le directeur de la photo, Darius Khondji.

    Woody Allen n’apparaît pas dans Magic in the Moonlight mais il a trouvé son double dans cet illusionniste sarcastique convaincu que tout est factice, les tables qui tournent comme le Vatican. L’amour peut-il être rationnel ? Doit-on se bercer d’illusions pour être heureux, se demandent Stanley et Sophie. Woody Allen semble leur répondre qu’au cinéma, comme dans la vie, les plus beaux mystères sont ceux qui ne sont jamais percés.

    Magic in the Moonlight sera le 22 octobre prochain sur les écrans français.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.