GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    Le CNC plafonne les cachets pour les stars de cinéma

    media Couverture du livre « Le cinéma français », de Jean-Luc Douin, publié en octobre 2014 aux éditions de La Martinière. Ed. La Martinière

    « Que les gros salaires lèvent le doigt ! » C'était le titre d'un film oubliable de Denys Granier-Deferre et c'est en train de devenir une réalité, en France : le cachet des acteurs de cinéma va être plafonné. Selon plusieurs journaux, le CNC, le Centre national de la cinématographie, a en effet décidé de ne plus accorder d'aides à des films dans lesquels les stars sont trop payées.

    Pour comprendre le mécanisme, il faut savoir qu'en France, le CNC prélève une taxe sur chaque billet de cinéma et que c'est le produit de cette taxe qui sert ensuite à dégager des aides pour d'autres films.

    Le système, au départ vertueux, est à la dérive depuis plusieurs années : des super-productions au scénario riquiqui, mais avec des stars très exigeantes, ont perçu des aides, avant de se planter royalement au box-office : Supercondriaque, avec Dany Boon ou Sur la piste du Marsupilami, en font partie...

    C'est ce qui a poussé le distributeur Vincent Maraval à publier, en 2012, une tribune au vitriol intitulée Les acteurs français sont trop payés. La profession a organisé des Assises, qui ont débouché sur ce mécanisme de plafonnement.

    Concrètement, pour un film au budget de moins de 4 millions d'euros, le salaire le plus élevé ne devra pas dépasser 15 pour cent du coût de production soit 600 000 euros. Et le mécanisme évolue par paliers. Entre 7 et 10 millions d'euros de budget, pas de salaire supérieur à 900 000 euros, sinon, pas d'aide du CNC.

    Bien sûr, rien n'empêchera un investisseur privé de financer totalement un film avec des méga-stars au méga-cachet. Mais cela devrait surtout favoriser la participation, l'intéressement des acteurs aux résultats : si le film marche, ils sont bien payés, sinon, leur salaire sera réduit. Une pratique courante aux États-Unis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.