GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Janvier
Jeudi 18 Janvier
Vendredi 19 Janvier
Samedi 20 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 22 Janvier
Mardi 23 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    Marché de l’art: vente record pour «Les femmes d‘Alger» de Picasso

    media Coup de maillet final du commissaire-priseur de Christie's scellant la vente du tableau de Pablo Picasso, «Les femmes d'Alger» peint en 1955 à partir d'un tableau de Delacroix . REUTERS/Carlo Allegri

    Record battu ! 179 millions de dollars soit près de 160 millions d’euros : c’est le prix de vente du tableau Les femmes d’Alger peint par Picasso en 1955 et qui était mis à la vente chez Christies’s à New York. Ce tableau, qui représente des femmes dans un harem, devient donc la toile la plus chère jamais vendue au monde.

    avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    Moins de onze minutes, c’est le temps qu’il aura fallu pour voir le tableau de Picasso, Les femmes d’Alger s’envoler au prix astronomique de 160 millions d’euros devant une salle archicomble venue voir le record mondial tomber.

    C’est une œuvre de Francis Bacon, Trois études de Lucian Freud qui détenait jusqu’à présent le titre très enviable de peinture la plus chère du monde. Elle avait été vendue pour 127 millions d’euros en 2013 chez Christie’s, déjà.

    Ce n’est pas la première fois que le tableau Les Femmes d’Alger se retrouve dans les mains des commissaires-priseurs. Le tableau avait été mis à la vente en 1997 pour 28 millions d’euros, seulement… Devant une telle plus-value, le vendeur a préféré rester anonyme tout comme l’acheteur.

    Le marché de l’art contemporain à New York n’a jamais été aussi florissant. La semaine dernière, c’était un tableau de Van Gogh qui était adjugé 59 millions d’euros. Le nombre croissant de richissimes collectionneurs privés dans le monde, l’intérêt des fonds d’investissement pour ce secteur très rentable ainsi que les demandes des nouveaux musées du Qatar ou de Chine pour des œuvres rares contribuent à faire grimper les prix.
     

    → à (re)lire: La justice française veut savoir comment un électricien s'est procuré 271 Picasso

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.