GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Vendredi 26 Août
Samedi 27 Août
Aujourd'hui
Lundi 29 Août
Mardi 30 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    «Boutros Boutros-Ghali: une histoire égyptienne»

    media Boutros Boutros-Ghali, au Caire, en 2003. AFP/Jean-Pierre Muller

    « C'est l'histoire d'un homme qui a vécu une large part de sa vie hors de son pays, en Europe, en Amérique, ou tout simplement courant le monde comme professeur, diplomate, chef d'organisations internationales, avide de rencontres et débats, témoin, acteur des bouleversements qui secouent l'humanité depuis près d'un siècle. » Ainsi commence la passionnante biographie de Boutros Boutros-Ghali que vient d'écrire le diplomate français Alain Dejammet (éditions Encre d'Orient).

    L'auteur était, il est vrai, l'homme de la situation pour un tel travail. Ecrivain subtil, auteur d'une biographie de l'écrivain français Paul-Louis Courier, injustement oublié aujourd'hui, il a consacré deux livres à l'ONU (Supplément au voyage en Onusie, (Fayard, 2003) et L'incendie planétaire. Que fait l'ONU ? (Cerf, 2015). Son regard sur l’institution septuagénaire est à la fois ironique et bienveillant.

    Qui plus est, ambassadeur de France au Caire, puis représentant permanent au Conseil de sécurité de l'ONU, à New York, Alain Dejammet a, en quelque sorte, suivi le diplomate égyptien au fil de sa carrière. Du Caire à New York en passant par Paris.

    Boutros l’Egyptien

    L'Egypte ! Elle est au centre de ce livre. Alain Dejammet la décrit avec finesse, presque avec sensualité. Il faut dire qu'elle explique le parcours de Boutros Boutros-Ghali, le fils d'une grande famille copte des bords du Nil. Cet homme, dont le grand-père fut Premier ministre au Caire, a toujours eu une haute idée de lui-même. Et le désir d'être le premier. Par atavisme sans doute.

    Le diplomate-écrivain le rappelle. Il fut « le premier, ministre d'Etat aux Affaires étrangères, à contribuer au rétablissement de l'Egypte dans ses droits et dans ses frontières, après la défaite militaire de 1967 ; le premier à vouloir persuader son pays de son rôle au triple croisement des cercles méditerranéen, africain, arabe ; le premier à flatter ses compatriotes, à s'enorgueillir lui-même, en accédant au poste unique de secrétaire général des Nations unies. Et ceci, à la période la plus exaltante ; celle où, pendant un court moment alors que la guerre froide a pris fin, les chefs d'Etat de tous bords ont cru possible de bâtir un nouvel ordre international ». Tout est dit. L'itinéraire de Boutros-Ghali est unique. Il faut y ajouter une vie dédiée à l'enseignement des relations internationales, une vie de journaliste aussi. Les différentes facettes de ce francophile, qui s'est aussi toujours intéressé au continent africain, et a fait une partie de ses études en France, sont développées dans l'émission Idées, dimanche 1er novembre 2015 (à 15h10 TU vers le monde et Paris, à 16h10 TU vers l'Afrique).

    Boutros Boutros-Ghali : une histoire égyptienne s'impose déjà comme un livre de référence sur l'homme qui a dirigé l'ONU.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.