GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    La Bolivie en croisade pour récupérer ses «biens culturels»

    media Le président bolivien Evo Morales, ici en juillet, a demandé à la communauté internationale d'aider son pays à récupérer ses «bien culturels». REUTERS/Alessandro Bianchi

    La Bolivie part en croisade pour récupérer ses « biens culturels », des objets de son patrimoine illicitement soustraits de son territoire au cours de l'histoire. Le gouvernement bolivien a en effet annoncé qu'il lançait une opération d'envergure pour chercher à faire rentrer au pays ce patrimoine culturel. La Paz a précisé qu'il y aurait plusieurs dizaines de milliers d'objets à récupérer.

    Avec notre correspondant à La Paz, Reza Nourmamode

    Peintures, sculptures, bijoux, ou pièces de céramique à valeur archéologique, d'après le ministre bolivien de la Culture, plus de 50 000 objets divers appartenant au patrimoine culturel du pays seraient actuellement détenus plus ou moins illicitement à l'étranger. Marko Machicao a précisé que la majorité de ces biens culturels se trouverait aux Etats-Unis, en France, en Angleterre et en Suisse.

    Lors de son passage à Paris lundi 9 novembre au siège de l'Unesco, le président bolivien Evo Morales a demandé à la communauté internationale d'aider son pays dans ce combat, notamment en sanctionnant plus sévèrement le trafic de patrimoine culturel. « Le problème de fond, a-t-il déclaré, c'est de sanctionner ceux qui volent les biens culturels, mais aussi ceux qui les achètent. Je souhaite que vous nous aidiez à récupérer ces biens culturels qui sont à la fois le patrimoine de l'humanité et celui des peuples indigènes. »

    En attendant, le ministre de la Culture a annoncé qu'il négociait avec les musées et les ambassades des pays concernés pour obtenir le retour des objets en Bolivie. Marko Machicao a ainsi affirmé qu'une petite sculpture précolombienne actuellement exposée au musée du Quai Branly à Paris, le Chacha Puma, serait très prochainement « récupérée ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.