GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 30 Juillet
Dimanche 31 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Mort de la chanteuse soul américaine Natalie Cole

    media La chanteuse américaine Natalie Cole, en mars 2015. REUTERS/Lucas Jackson/Files

    La chanteuse soul et rythm and blues américaine Natalie Cole est décédée. Elle était la fille de la légende du jazz Nat « King » Cole. Les hommages n'ont pas manqué d'affluer. La musicienne aux 28 albums avait enchaîné les succès musicaux et de nombreux prix depuis les années 1970.

    Natalie Cole, chanteuse américaine de soul, jazz et R&B, est décédée jeudi 31 décembre 2015 à l'âge de 65 ans dans un hôpital de Los Angeles, a rapporté sa famille dans un communiqué.

    Fille du légendaire Nat « King » Cole, l’un des plus grands crooners de l’histoire de la musique, elle n’a jamais pu succéder à son père sur scène, puisqu'il est mort en 1965 à l’âge de 45 ans alors qu’elle était encore adolescente.

    La carrière de Natalie Cole est néanmoins très étroitement liée à celle de son père. Elle commence à se produire dans les clubs en se présentant comme la fille de Nat « King » Cole, mais peine à percer dans le Rythm & Blues, choisissant un son beaucoup plus moderne que son père.

    Après avoir exploré le blues, la soul et la pop, elle revient au jazz paternel.

    « Unforgettable »

    Avec le titre This will be (An everlasting love), elle décroche en 1976 le titre de meilleure nouvelle artiste pour son premier Grammy Award, la plus haute récompense de la musique aux Etats-Unis.

    Mais c’est en 1991 que la chanteuse rencontre l’un de ses plus gros succès avec son album Unforgettable… with love. Il se vend à plus de 14 millions d’exemplaires dans le monde et rafle six Grammy Awards. Sur ce disque, elle reprend quelques tubes de son père et réussi l’exploit technique d’enregistrer un duo virtuel et inédit avec lui pour la chanson Unforgettable (Inoubliable), pour lui rendre hommage.

    En 2000, son autobiographie Angel on my shoulder est publiée. Elle y révèle comment elle a lutté contre la dépression notamment après la mort de son père et de la quasi-noyade de son fils dans une piscine. Elle a également dû surmonter la drogue, grâce à plusieurs cures de désintoxication.

    La chanteuse avait confié au magazine People : « Ma vie s’effondre devant mes yeux », puis d’ajouter « c’est le plus dur dans tout ça, je pense à lui (mon père) à chaque fois que je chante ». Dans un album datant de 2008, elle poursuit ses adaptations de titres classiques américains et de chansons de son père avec Still Unforgettable, écho à son album succès de 1991.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.