GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 21 Juin
Mercredi 22 Juin
Jeudi 23 Juin
Vendredi 24 Juin
Aujourd'hui
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Michel Delpech, génie du 45 tours populaire, est décédé

    media Michel Delpech est mort à l'âge de 69 ans le 2 janvier 2016. E.Sadaka/RFI

    Au-delà d’un très sûr talent de faiseur de tubes, Michel Delpech était aussi un observateur attentif de son temps. L'interprète de «Chez Laurette» s’est éteint le 2 janvier 2016 à l’âge de 69 ans des suites d'un cancer.

    (article complet à lire sur le site RFI Musique)

    Pour un flirt, Le Loir-et-Cher, Les Divorcés, Inventaire 66, Le Chasseur, Chez Laurette, Rimbaud chanterait, Wight is Wight, Que Marianne était jolie, Quand j'étais chanteur, Ce fou de Nicolas, Tu me fais planer... Dès que l’on parle de Michel Delpech, ce n’est pas un titre d’album ou un concert de légende qui vient à l’esprit, mais un flot de titres, comme une pile de 45 tours qui résument à la fois une carrière et une époque.

    Car ces chansons, outre qu’elles lui ont assuré une immense popularité, constituent aujourd’hui un véritable corpus sociologique, dans lequel on trouve tout ce qui s’est passé de neuf dans les années 1960 et 1970 : la vague hippie, l’exode rural, la libération sexuelle, la fin de la famille patriarcale traditionnelle, les mutations du show business, l’ennui de la jeunesse dans une société immobile, le romantisme d’une génération qui rêve de révolution et de bonheur…

    Des débuts comme un coup de chance

    Tout commence en 1964 chez Vogue, le label des débuts de Johnny Hallyday, Françoise Hardy ou Jacques Dutronc. Il entre en chanson un peu par hasard. L’époque est propice aux coups de chance : l’année suivante, il participe à la comédie musicale Copains Clopant, qui contient une chanson qu’il a écrite avec le compositeur Roland Vincent, Chez Laurette. Le public et les professionnels le remarquent.

    ...

    Michel Delpech et la variété française

    « Michel Delpech est vraiment une forme d’incarnation de ce qu’on appelle vraiment la variété française, explique à RFI Valérie Lehoux, spécialiste de la chanson française au magazine Télérama. Pas de la chanson à texte, ce n’était pas un poète, ce n’est pas quelqu’un de la lignée de Brel, de Féret ou de Brassens. C’est vraiment une forme de chansons accessibles, de qualité. Et à ce titre-là, il est entré vraiment dans le patrimoine populaire tout à fait honorable.
    Et de 65 à 75 ça a été une très, très grosse vedette ! Michel Delpech était l’un des chanteurs les plus célèbres, les plus aimés de France. Je pense que ce qui touchait vraiment les gens c’était leur proximité avec une vie quotidienne et avec des personnages quotidiens.
    La première chanson qui l'a fait connaître, c’était en 1965... c’est « Chez Laurette » : ‘ C’était bien chez Laurette, c’était chouette. On y retournera…’ Dans ses chansons se retrouvait le portrait de gens très simples, de gens du quotidien, de gens du peuple, dans lesquelles je pense que beaucoup de gens pouvaient se retrouver. Et donc il y avait quelque chose qui n’était pas du tout éloigné, qui n’était pas du tout parisien
    ».

    Un chanteur qui a influencé plusieurs générations

    « Il est adoré, il est chanteur populaire et aussi chanteur de charme… Il a une voix très enrobante… Il est dans le showbiz, il a une vie de vedette, avec des grosses voitures, des excès – il ne s’est pas caché – d’alcool, de drogue… Et puis vont suivre des années de descente, mais de descente aux enfers. De descente dans la dépression. Vraiment. Ça, c’est les années 80-90.

    Et petit à petit, au milieu des années 2000 il va revenir un peu sur le devant de la scène, notamment grâce à Bénabar, qui est à ce moment-là lui, un jeune chanteur populaire et qui ne cache pas son admiration pour Delpech. C’est un peu son fils spirituel.
    Et puis il va y avoir un album hommage avec d’autres chanteurs qui le reprennent, comme Kali, Barbara Carlotti. Et ce disque – ces gens qui chantent des chansons de Delpech, parfois en duo avec lui – ce disque va se hisser à la place numéro un des ventes de disques en France. Ce qui montre qu’il sera resté dans la mémoire populaire encore quelqu’un d’important, sans chercher à faire de la poésie pour autant, sans chercher à entrer dans les Annales historiques de la grande chanson française, mais qui touche le cœur des gens
    ».

    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.