GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Dimanche 27 Mai
Aujourd'hui
Mardi 29 Mai
Mercredi 30 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    «Charlie Hebdo» lance un prix littéraire pour la nouvelle génération

    media Le dessinateur et patron de «Charlie Hebdo» Laurent Sourisseau, surnommé Riss, le 30 juin 2015 à Paris. MARTIN BUREAU / AFP

    En France, Charlie Hebdo annonce le lancement d'un prix littéraire. Le journal satirique, dont la rédaction a été décimée par un attentat le 7 janvier 2015, s'adresse aux jeunes. Le mot d'ordre est « de la folie, de l'originalité, de l'irrévérence ».

    « Pas question de laisser le monopole des lettres françaises aux tristes sinistres et aux sinistres tristes ». Voilà ce qu'on peut lire sur le site internet destiné à recueillir les textes des collégiens, lycéens et étudiants candidats au premier prix littéraire Charlie Hebdo.

    L'hebdomadaire en appelle à l'esprit de l'humoriste Pierre Desproges et de Rabelais, l'auteur de Pantagruel, pour inviter les 12-22 ans à lui envoyer des textes « surprenants et si possible bien écrits ». « Il faut aider les jeunes à se décoincer », lance Riss, le patron du journal.

    Le concours est ouvert à tous les francophones, quel que soit leur pays de résidence, histoire de prouver que « l'esprit Charlie », avec sa conception radicale de la laïcité par exemple, dépasse les frontières de l'Hexagone.

    Le thème cette année : « Et si on remplaçait le bac par ... »  « Humour noir, absurde, grotesque, pince-sans-rire ou débile », pas de tabou, comme dans le journal. La rédaction sélectionnera dix textes, soumis ensuite au vote du public.

    → A (RE) LIRE : «Charlie Hebdo»: l'argent a afflué, mais la sérénité n’est pas revenue

    Si Charlie Hebdo se porte bien financièrement, le journal a été confronté à une vague de départs parmi les dessinateurs et les journalistes. Ce prix littéraire est donc aussi un moyen de renouer avec une génération qui s'était fortement mobilisée, après l'attentat, pour défendre un journal dont beaucoup découvraient l'existence.

    Le concours lancé par Charlie Hebdo est ouvert à partir de mercredi 24 février sur leprixcharlie.fr

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.