GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
Lundi 30 Mai
Mardi 31 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 2 Juin
Vendredi 3 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Le cinéaste François Dupeyron est décédé à l'âge de 65 ans

    media Le cinéaste français François Dupeyron, photographié au festival de Cannes, le 23 mai 2009, est décédé le 25 février 2016 MARTIN BUREAU / AFP

    C'était un cinéaste singulier. Le réalisateur François Dupeyron, auteur - entre autres - de La Chambre des officiers ou de Drôle d'endroit pour une rencontre, s'est éteint des suites d'une longue maladie. Il avait 65 ans.

    François Dupeyron était venu au cinéma par l'extrême gauche. Dans le sillage de Mai-68, il cofonde Cinélutte, collectif qui suit les mouvements de sans-papiers et les grèves de travailleurs immigrés. Cette attention à l'humain se retrouve tout au long de sa carrière.

    En 1988, pour son premier long-métrage, il fait se rencontrer, sur une aire d'autoroute, Catherine Deneuve et Gérard Depardieu. France vient de se faire larguer par son mari. Charles n'arrive pas à réparer sa voiture en panne. Un parking, vraiment un Drôle d'endroit pour une rencontre.

    Un cinéaste humaniste

    François Dupeyron retrouve Gérard Depardieu quelques années plus tard pour La Machine, adapté du roman d'anticipation de René Beletto. Mais c'est une autre adaptation qui le rend célèbre, La Chambre des officiers, tirée du roman de Marc Dugain.

    Les gueules cassées, ces soldats défigurés de la Première Guerre mondiale, est le sujet tabou de La Chambre des officiers. Poursuivant dans la veine humaniste, François Dupeyron adapte à l'écran Monsieur Ibrahim et les Fleurs du Coran, avec Omar Sharif, sacré meilleur acteur aux César. La même année, en 2003, il tourne Inguélézi, l'errance d'un jeune Kurde vers l'Angleterre. C'était avant la jungle de Calais.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.