GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Le Nobel pour Breytenbach?

    media L'écrivain sud-africain Breyten Breytenbach. Archives personnelles

     

    Ces dernières années, les académiciens de Stockholm ont couronné de grandes langues de communication (russe, anglais, français, mandarin, espagnol). Pourtant, jadis, ils ont distingué l’Islandais Haldór Laxness. Alors, pourquoi ne pas saluer une langue créole pour changer ? L’afrikaans et ses six millions de locuteurs, majoritairement métis, ont leur figure de proue.

    Le poète Breyten Breytenbach vient de fêter ses 77 ans.

    Pour son anniversaire, il compose régulièrement un poème autour d’une citrouille explosive. Il vient de faire éclater un fruit plein de 727 pépites sous le titre Die singende hand*, (« La main chantante »). Son œuvre complète ? Vous n’y êtes pas. Il s’agit seulement des poèmes écrits depuis sa sortie de prison, couvrant la période 1984-2014. Son engagement contre l’apartheid lui valut sept ans d’enfermement, rappelez-vous.

    Breytenbach a choisi ce titre en référence à Matisse qui affirmait qu’il fallait continuer de peindre jusqu’à ce que la main se mette à chanter. Précisément, notre poète est aussi peintre, et philosophe de surcroît. C’est un des rares Sud-Africains profondément engagés dans le développement culturel du continent. Au sein de l’Institut Gorée qu’il a fondé en 1992, il cherche à briser les barrières entre anglophones, lusophones, francophones et arabophones. On lui doit la tombe du poète inconnu à Rotterdam et le festival DIOW (Dancing in Other Words) à Stellenbosch dont on parlera bientôt.

    La force des poèmes de Breytenbach réside dans ses images, ses couleurs, ses métaphores surprenantes. Un petit couplet pour la route ?

    Que signifie le mot coquillage
    Sans l’incessant baiser de la mer
    Si je ne peux marcher seul
    Vers les derniers feux de l’aurore ?

    Les jurés du Nobel récompensent de temps à autre un poète. La dernière fois, il s’agissait de Tomas Tranströmer, un Suédois.

    * Die singende hand, Human & Rousseau, 2016


    Georges Lory, spécialiste de l’Afrique du Sud et de ses romanciers. alliance-editeurs.or

    Georges Lory est un fin connaisseur de la vie politique et culturelle de l’Afrique et tout particulièrement de l’Afrique australe. Ex-diplomate, il a notamment été conseiller culturel en Afrique du Sud de 1990 à 1994. Ancien journaliste, il a aussi été directeur des Affaires internationales à RFI.

    Ecrivain polyglotte, Georges Lory a aussi traduit, entre autres, les œuvres du Néerlandais Adriaan van Dis, du Prix Nobel de la littérature Nadine Gordimer et des poètes afrikaners comme Breyten Breytenbach ou encore Antjie Krog.

    Retrouvez chaque mardi le blog littéraire de Georges Lory

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.