GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Le sculpteur Soly Cissé: «Ousmane Sow était un géant»

    media Le sculpteur sénégalais Ousmane Sow est décédé à l'âge de 81 ans. AFP/Bertrand Guay

    Le sculpteur sénégalais Ousman Sow est décédé ce jeudi 1er décembre, à l’âge de 81 ans, à Dakar. Entretien avec son compatriote, le plasticien Soly Cissé qui l'admirait beaucoup.

    ► À lire : Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

    RFI : Nous apprenons le décès d’Ousmane Sow. Vous l’avez très bien connu. Quelle image garderez-vous de ce très grand sculpteur ?

    Soly Cissé : Ousmane Sow était un monument, un géant. On vient de perdre une personne qui m’est très chère et qui a vraiment montré le chemin pour la jeune génération. Il fut le premier académicien des beaux-arts africain. Il nous a montré le chemin.

    Qu’est-ce qu’il vous a enseigné dans sa manière de faire de l’art ? Qu’est-ce que vous avez compris chez lui et qui vous a servi dans votre carrière d’artiste ?

    Ousmane Sow était quelqu’un qui maitrisait sa technique. C’était un artiste-chercheur. Nul n’ignore qu’il avait sa propre matière, donc c’était un artiste qui était toujours à la recherche de la bonne graine, de la matière. J’ai appris beaucoup auprès d’Ousmane. Chaque fois quand j’étais à Paris, j’ai fait tout pour le rencontrer, à Dakar également. C’était un père spirituel. C’était quelqu’un de très important pour nous.

    Vous évoquiez cette matière avec laquelle il travaillait. Il n’aimait pas tellement qu’on le questionne sur cette matière. Pour lui, ce n’était pas l’essentiel, et pourtant, c’est une chose qui a fait couler beaucoup d’encre. Est-ce qu’on connaît le secret de cette matière ?

    Il a fait ce qu’il devait faire. C’était son truc à lui. Il ne peut pas faire des années de recherche et après… C’était comme ça. Je pense qu’il avait plein droit de garder tout son secret.

    ► Écouter l’intégralité de l’interview :

    On avait toujours de l’admiration face aux sculptures d’Ousmane Sow.
    Le sculpteur sénégalais Soly Cissé rend hommage à Ousmane Sow 01/12/2016 - par Olivier Rogez Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.