GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 17 Décembre
Lundi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Une vente historique d’art africain à Paris

    media APPUI-TÊTE LUBA-SHANKADI, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO, Bois, Hauteur: 17,5 cm. Largeur: 17,2 cm. PROVENANCE : Charles Ratton, Paris, France (#549). Collection Madeleine Meunier, Paris, France, avant 1964. Millon

    C’est une vente aux enchères historique qui a lieu ce jeudi 15 décembre au soir à l’hôtel Drouot, celle de la collection de Madeleine Meunier. Une femme qui a la particularité d’avoir été mariée à Aristide Courtois et Charles Ratton, deux des plus grands collectionneurs d’art africain du XXe siècle.

    Madeleine Meunier était la gardienne d’un trésor inestimable. Des pièces d’exception issues des collections de deux illustres maris : Aristide Courtois et Charles Ratton, deux marchands qui ont joué un rôle majeur dans la découverte des arts premiers au XXe siècle. La vente est historique, selon Lucas Ratton, le petit-neveu de Charles, devenu lui aussi spécialiste de l’art tribal : « Charles Ratton est un des plus grands noms, si ce n’est pas le plus grand nom de l’art africain. Les objets de Charles Ratton se vendent au goutte-à-goutte dans des ventes dispersées, par des pédigrées différents. Donc voilà, c’est une succession, transmise par descendances. C’est quelque chose qui est exceptionnel. »

    Un appui-tête Luba Shankadi, la star de la vente

    Parmi les 80 objets africains mis en vente, deux pourraient faire flamber les enchères : une statue Fang du Gabon estimée entre 300 000 et 500 000 euros, mais surtout un appui-tête Luba Shankadi en bois de la République démocratique du Congo qui sera sans doute adjugé à plus de 1 million d’euros.

    « C’est un appui-tête d'un fameux maître de la coiffure en cascade. C’est un maître qui a été référencé et répertorié par les historiens. C’est un objet de prestige qui est unique en son genre. On a peut-être un ou deux de ce type déjà connu, mais celui-ci est reconnu en étant le plus beau de ce style. On a deux personnages face-à-face qui sont dans une position semi-accroupie. Donc, c’est assez exceptionnel. En plus de ça, il a aussi une histoire. Il était dans un film mythique réalisé dans les années 1950 et qui s’appelle Les statues meurent aussi [de Chris Marker et Alain Resnais, ndlr]. Ce sont des objets qu’on retrouve très rarement sur le marché, car ce sont beaucoup plus des objets de musée. »

    ► Le site de la vente

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.