GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Face à la polémique, Roman Polanski renonce à présider la cérémonie des César

    media Le réalisateur Roman Polanski pose, le 28 février 2014, avec le César qui a récompensé son film «La Vénus à la fourrure». REUTERS/Regis Duvignau

    Le cinéaste franco-polonais Roman Polanski renonce à présider la cérémonie des César le 24 février prochain. La polémique, provoquée par son passé tumultueux aux Etats-Unis, ne cessait d'enfler.

    Ce refus met fin à une polémique qui court depuis jeudi dernier, jour où l’Académie des César annonce que l’auteur de Tess et de Rosemary’s Baby sera le président de la cérémonie, le 24 février prochain.

    Aussitôt, les associations féministes se mobilisent contre le cinéaste, toujours poursuivi par la justice américaine pour le viol en 1977 d'une adolescente de 13 ans. Elles dénoncent sa désignation, jugée insultante pour les victimes de viols et agressions sexuelles. L’association Osez le féminisme dénonce même à ce sujet la « tolérance sociale qui existe encore au sujet du viol en France ».

    Une pétition réclamant la destitution de Polanski lancée sur les réseaux sociaux recueille 1 000 signatures en moins de 24 heures, plus de 60 0000 aujourd’hui. Et l’affaire monte peu à peu en puissance alors que l’Académie des César, reste muette. Laurence Rossignol, la ministre française des Droits des femmes, déclare « surprenant et choquant » le choix du réalisateur franco-polonais.

    Lundi encore, les mouvements féministes appelaient au boycott des César 2017, boycott désormais rendu inutile par le renoncement de Roman Polanski à présider cette 42e cérémonie des César.

    → A (re) lire : La libération de Polanski provoque la consternation aux Etats-Unis

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.