GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 23 Novembre
Samedi 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Les équipes de négociations de l'UE et du Royaume-Uni ont conclu un accord sur le cadre de leurs liens post-Brexit, relate le président du Conseil européen. Il s'agit d'un projet de «déclaration politique» devant encore être validé lors d'un sommet dimanche, précise-t-il. Ce texte, qui sera joint au traité de retrait du Royaume-Uni, «établit les paramètres d'un partenariat ambitieux, large, approfondi et flexible» en matière commerciale, de politique étrangère, de défense et de sécurité, selon l'Agence France-Presse qui a pu consulter le document de 26 pages. La période de transition pourra être prolongée jusqu'à deux ans après fin 2020, selon l'accord provisoire. La Première ministre britannique Theresa May annonce qu'elle va s'exprimer devant le Parlement.

    Culture

    Ouverture de la 37e édition du Salon du livre de Paris

    media Créée en 1981, Livre Paris est la plus grande manifestation consacrée aux livres et l'édition en France. Livre Paris

    Placée sous le signe de la convivialité, la manifestation «Livre Paris» a ouvert ses portes ce jeudi 23 mars. 1 200 exposants, 3 000 auteurs en dédicace et 800 rencontres et débats attendent le grand public dès vendredi matin au parc des expositions, à la porte de Versailles. Cette 37e édition du Salon du livre parisien affirme sa dimension internationale en célébrant les littératures d'Afrique et en le Maroc en tant que pays invité d'honneur, une première pour un pays du Maghreb. La découverte des métiers de l'édition sera l'un des temps forts de ce rendez-vous parisien inconcontournable.

    Du 24 au 27 mars, Paris accueille la 37e édition du Salon du livre, rebaptisé « Livre Paris » depuis 2016. Avec 155 000 visiteurs l’année dernière, cette manifestation dédiée aux livres reste pour les professionnels du monde de l’édition européenne l’un des trois événements importants, derrière The Frankfurter Buchmesse (Allemagne) et The London Book Fair (Royaume-Uni).

    Certes, ce Salon de Paris a du plomb dans l’aile, avec ses organisateurs interpellés régulièrement par les éditeurs depuis quelques années sur le prix élevé des stands. A la fronde des exposants, est venue s’ajouter celle du monde littéraire qui dénonce le tarif exorbitant des billets d’entrée pour le grand public. S’insurgeant contre l’idée du livre payant, le grand Bernard Pivot, animateur de l’émission littéraire culte des années 1980 « Apostrophes » fait cause commune avec les écrivains. « Je suis un peu scandalisé par le fait qu’on demande de l’argent pour accéder aux livres », a déclaré l’ancien journaliste vedette.

    Livre, socle de toute vie sociale et citoyenne

    Livre Paris attire chaque année plus de 150 000 visiteurs. Blaise Gargadennec/Livre Paris

    Livre Paris n’en reste pas moins l’un des événements annuels marquants de la vie de la cité avec le livre devenu en Occident,  « un facteur d’intégration essentiel, le socle de toute vie sociale et citoyenne », comme l'aime rappeler le président de Livre Paris, Vincent Montagne. Cette affirmation est étayée par un récent sondage qui révèle que les Français lisent de plus en plus. Selon cette étude commandée par le Centre national du livre (CNL) auprès de l’institut Ipsos, la France reste un grand pays de lecteurs et de lectrices, avec le nombre de livres lus (papier et numérique confondus), passant de 16 à 20 livres entre 2015 et 2017.

    C’est forts de ces chiffres que les organisateurs du Livre Paris ont concocté une édition 2017 riche en événements et participants, avec 1 200 exposants, 3 000 auteurs en dédicace et 800 rencontres et débats. La manifestation est organisée cette année en cinq squares dédiés à cinq univers thématiques : savoir et connaissance, religion, culture et société, jeunesse, cuisine et bien-être et square des arts. Parmi les temps forts de ces 4 jours, des rencontres avec des auteurs qui ont marqué la saison littéraire : Daniel Pennac, Gaël Faye, Magyd Cherfi, Véronique Ovaldé, Michel Bussi, Delphine de Vigan et Catherine Clément, mais aussi quelques invités internationaux prestigieux tels que les Américains Louise Erdrich et Philipp Meyer, le penseur sénégalais Souleymane Bachir Diagne, le Britannique Philip Kerr et l’Espagnol Victor del Árbol. Les débats et les entretiens individuels permettront de découvrir les auteurs, leurs univers et leur travail d’écriture. Parions que, l’élection présidentielle française approchant à grands pas, les échanges avec les auteurs porteront plus particulièrement sur la politique. Qu’est-ce qu’un bon président ?

    Spécialité de cette année, une plongée proposée par les éditeurs dans les différents métiers de l’édition qui reste un secteur peu connu. Comment fabrique-t-on un livre ? Qu’est-ce qu’un cessionnaire de droits ? Comment le commercial assure la diffusion des ouvrages ? Des questions que vous vous êtes sans doute souvent posé, sans jamais oser les formuler à haute voix. Faut-il le rappeler que sans les métiers de l’édition, le livre n’existerait pas, ni sans doute les écrivains ?

    Le Maroc et l'Afrique à l'honneur

    Livre Paris est aussi un grand rendez-vous avec le monde. Soucieux d’être un vecteur d’ouverture aux autres cultures et de rayonnement international pour la culture intellectuelle et littéraire française, les organisateurs mettent en avant traditionnellement les lettres d’un pays invité.

    L’édition 2017, qui n’a pas dérogé à la règle, a invité le Maroc à être son grand témoin international. Une quarantaine d’auteurs marocains participeront à Livre Paris sous le thème « Maroc à livre ouvert ». La littérature marocaine n’est pas inconnue en France, car ses quatre auteurs emblématiques que sont Leïla Slimani, Tahar Ben Jelloun, Fouad Laroui et Abdellatif Laâbi ont été tous les quatre primés en France et trois d’entre eux vivent dans ce pays, dont ils ont adopté la langue pour dire leurs espoirs et leurs frustrations. La rencontre avec les auteurs marocains, des auteurs installés, mais aussi des talents émergents, permettra aux visiteurs de prendre le pouls du royaume chérifien qui s’est résolument amarré aux valeurs de progrès et de la mondialisation.

    En marge de sa programmation consacrée aux exposants des pays étrangers, la

    Aminata Diop Johnson est fondatrice et directrice du Pavillon des Lettres d'Afrique. Aminata Diop Johnson

    manifestation parisienne inaugure cette année, en partenariat avec l’agence de communication Hopscotch Africa, un pavillon des Lettres d’Afrique. Le concept de ce pavillon qui rassemble les pays africains sur un lieu unique, on le doit à la Sénégalaise Aminata Diop Johnson, une ancienne du stand Livres et auteurs du Bassin du Congo qui a fait, on s’en souvient, les beaux jours des précédents Salons du livre parisiens. « Le succès de ce stand, réitéré six années durant, m’ont convaincue de la nécessité de passer à l’étape suivante, en fédérant tous les pays francophones afin de leur permettre d’avoir une visibilité en tant que continent producteur de culture et de sens », explique Aminata Diop Johnson.

    Réparti en espace jeunesse et espace littérature sur une surface de 400m2, le pavillon des Lettres d’Afrique se veut vitrine de la diversité et de la richesse littéraire du continent. « La Francophonie est à l’honneur cette année, mais mon ambition, si nous réussissons à perpétuer le concept, c’est d’ouvrir le pavillon à tout le continent, affirme la directrice. C’est pourquoi j’ai invité, cette année, le Nigeria. » La programmation est riche et verra passer quelques-unes des grandes pointures des lettres africaines : Wole Soyinka, Henri Lopes, Eugène Ébodé, Alain Mabanckou, Tanella Boni, Emmanuel Dongala, Jean-Luc Raharimanana, pour n’en citer que ceux-là.

    « Dites bien à vos auditeurs de ne pas oublier de venir écouter Mohamed Mbougar Sarr ou Kidi Bebey. Mes préférés, a confié Diop Johnson à RFI. Une page de leurs livres me console de toutes les peines du monde que j’ai eues pour imposer mon idée de pavillon africain. »


    Livre Paris, du 24 au 27 mars à Paris Expo - porte de Versailles, Paris (15e). Entrée : 12 euros samedi et dimanche, 10 euros vendredi et lundi, gratuit pour les moins de 18 ans. En savoir plus sur le site officiel du Salon du Livre 2017.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.