GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    L'art vit et revit à la 57e Biennale de Venise

    media Les oeuvres de l'artiste taïwanais Lee Mingwei à la 57e biennale de Venise placent l'artiste et le processus de création au centre de l'oeuvre, conformément au thème de l'exposition, «Viva Arte Viva». Andrea Avezzu/Biennale de Venise

    Viva Arte Viva : c'est autour de ce thème qui glorifie l'art que se retrouvent les centaines d'artistes qui exposent leurs oeuvres à la 57e Biennale de Venise. La manifestation centenaire s'est ouverte ce week-end au public dans la Cité des Doges. Des milliers de visiteurs sont attendus jusqu'à fin novembre.

    « L'idée première n'était pas de trouver un thème qui subordonne les artistes, mais au contraire de les mettre au centreEt beaucoup d'entre eux réalisent d'ailleurs sur cette oeuvre », explique Christine Macel, commissaire de cette 57e édition de la Biennale de Venise. La manifestation est donc centrée sur l'art et sur le processus de création dans une approche humaniste.

    Ainsi des artistes comme l'Américaine Dawn Kasper s'installent, durant les six mois que dure la Biennale, dans l'exposition en créant en direct leurs oeuvres avec le public. Lee Mingwei, l'artiste taïwanais récupère quant à lui des tissus apportés par des visiteurs et les retravaille.

    Les artistes s'inscrivent dans des pavillons aux noms poétiques. Il y a celui des joies et des peurs, celui des chamans, de la terre ou des couleurs. C'est dans ce dernier qu'expose le Malien Abdoulaye Konaté, qui se réjouit de cette opportunité : « La Biennale de Venise c'est un événement centenaire, donc pour un artiste, participer à un tel événement, c'est d'abord une reconnaissance. On a la chance de montrer son travail à des milliers de visiteurs. »

    Konaté fait partie des 120 artistes de tous les continents qui participent à l'exposition principale, aux côtés des 84 pavillons nationaux parfois investis par plusieurs artistes. Une manifestation gigantesque généreuse pour que vive l'art.

    ► Réécoutez notre rendez-vous culture consacré à la Biennale de Venise 2017

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.