GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Septembre
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    «Le Grand Méchant Renard» décape le mythe

    media « Le Grand Méchant Renard, et autres contes », le nouveau film d’animation de Benjamin Renner. FOLIVARI / PANIQUE!/ STUDIOCANAL / RTBF - OUFtivi / VOO / Be tv

    Un renard qui mange des navets, faute de savoir faire peur à une poule... Un lapin stupide qui remplace au pied levé une cigogne, ou un canard se prenant pour le Père Noël : voici le programme du « Grand Méchant Renard, et autres contes », le nouveau film d’animation de Benjamin Renner, réalisateur à succès d'« Ernest et Célestine ». Une aventure originale qui revisite les cadres du conte traditionnel.

    Détourner les archétypes des contes, décaper les mythes... Le dessinateur et réalisateur Benjamin Renner maîtrise le second degré tendre et libertaire à merveille. Il porte ici à l'écran sa bande dessinée jeunesse, Le Grand Méchant Renard, couronnée d'un prix au Festival de bande dessinée d'Angoulême.

    Dans son univers de basse-cour, le renard, coaché par le loup, tente désespérément d'effrayer les poules. Faute de résultats, il se rabat sur l'enlèvement de trois poussins, dans le but de les engraisser pour mieux les dévorer ensuite... Mais le renard se retrouve pris dans une sorte de quiproquo.

    « Le Grand Méchant Renard », un film gentiment vachard

    Dans ces trois histoires de ce film d'animation à sketches, aucun personnage n'est là où l'assigne a priori son genre ou sa nature : les poules prennent des cours d'autodéfense, les poussins se rêvent en renardeaux carnivores et le renard finit par s'accepter en gentille mère d'adoption dans un drôle de couple parental...

    Voilà un film d'animation porté par un trait simple et expressif, au ton gentiment vachard, le message d'ouverture et de tolérance est d'autant plus appréciable qu'il ne s'accompagne pas d'une démarche commerciale de produits dérivés.

    ► Ecouter la création radiophonique de RFI : «La véridique histoire du petit chaperon rouge» de Gustave Akakpo

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.