GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Octobre
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Festival d’Avignon: «Full HD», la magie du transhumanisme théâtral

    media « Full HD », un spectacle drôle autour du transhumanisme des frères jumeaux espagnols Miguel et Luis Javier Cordoba au Festival Off d'Avignon. Doblemandoble

    Que reste-t-il de l’être humain avec le transhumanisme ? Quand l’homme « bionique » aura-t-il remplacé tous ses membres et ses organes pour augmenter ses pouvoirs ? Au Festival Off d’Avignon, les frères jumeaux espagnols Miguel et Luis Javier Cordoba mélangent dans « Full HD » les univers du cirque, de la magie, du théâtre gestuel et des arts numériques pour nous donner avec beaucoup d’humour un aperçu d’un futur peut-être pas si lointain. Entretien avec ces créateurs espagnols vivant à Bruxelles et découvrant pour la première fois la folie d’Avignon.

    RFI : Comment est venue l’idée de croiser le théâtre gestuel, la magie clownesque et le transhumanisme ?

    Luis Javier Cordoba : Ça fait des années qu’on fait du théâtre gestuel. Et on a découvert par hasard le transhumanisme dans une émission de radio en Belgique. Cela nous a beaucoup interpellés. Du coup, on s’est renseigné pour en savoir davantage et on a constaté qu’il y avait vraiment de la matière pour faire un spectacle. Alors on a décidé d’en faire le thème principal de la nouvelle pièce.

    Dans votre spectacle, l’homme « bionique » est un peu comme un hamster dans sa roue. Il y a de plus en plus de membres remplacés, mais sans réellement faire avancer l’homme… Qu’est-ce que le théâtre a à gagner avec le transhumanisme ?

    Miguel Cordoba : Je ne sais pas bien répondre à la question [rires].
    Luis Javier Cordoba : Moi, je dirais que le théâtre n’a rien à gagner. Nous, on parle dans notre spectacle de l’être humain qui reste comme il est, même s’il a maintenant les technologies et que cela lui donne envie d’aller plus loin. Mais tout le reste est pareil, par exemple cette envie de pouvoir…

    Pour vous, avec le transhumanisme, l’homme change de bras ou de jambe, mais il reste l’homme qu’il est ?

    Luis Javier Cordoba : Oui, parce qu’on peut se servir de n’importe quelle technologie, mais l’âme et les envies des hommes restent inchangées depuis des siècles.

    Avec votre spectacle, vous avez réussi à réunir des spectateurs de 7 à 77 ans. Qui est le plus effrayé par la vision du transhumanisme ?

    Miguel Cordoba : Parmi les générations qui viennent, je trouve que celles qui ont connu une vie sans téléphone portable sont les plus effrayées. Par exemple, les jeunes d’aujourd’hui sont habitués à communiquer par Skype. Pour nous, avant, c’était de la science-fiction de parler avec un écran.

    Dans le public, il y avait un petit garçon pour qui il était complètement normal que la lumière verte du laser utilisé dans le spectacle serve à recoller les deux parties du corps bionique…

    Miguel Cordoba : Les jeunes générations ont grandi avec les technologies. Ils captent tout de suite tout. Pour eux, c’est normal.

    Avez-vous peur que l’évolution de la technologie rattrape votre spectacle ?

    Luis Javier Cordoba : Pour le moment, on s’est bien projetés dans l’avenir et on garde encore une avance par rapport à la technologie [rires]… Mais les thèmes éthiques resteront les mêmes  : est-ce qu’il faut utiliser tout ce qui est possible ?
    Miguel Cordoba : Pour nous, c’est important de poser ces questions, parce que beaucoup de choses qu’on montre dans le spectacle vont arriver. Et si l’on ne se pose pas les questions maintenant, cela va nous dépasser complètement…

    Vous êtes la première fois à Avignon. Quelle est votre stratégie pour vous faire remarquer parmi les 1 480 spectacles proposés dans le Festival Off ?

    Miguel Cordoba : J’ai découvert que le Festival d’Avignon est encore plus grand et encore plus la folie à ce que je m’attendais : le montage, les répétitions, l’affichage et tout ça, on est vraiment crevés…
    Luis Javier Cordoba : ...mais comme toutes les compagnies, on colle des affiches dans la ville, on tracte dans la rue  ; les trois premiers jours, on a donné quelques invitations pour être sûr qu’il y ait quelqu’un dans la salle [rires]… mais après, il y avait beaucoup plus de gens que prévu. Maintenant, on espère que le bouche-à-oreille se fasse et on n’arrête pas à en parler autour de nous.

    « Full HD », un spectacle drôle autour du transhumanisme des frères jumeaux espagnols Miguel et Luis Javier Cordoba au Festival Off d'Avignon. Doblemandoble

    (Propos recueillis par notre envoyé spécial à Avignon)

    Full HD, spectacle de la Cie Doblemandoble des frères jumeaux Luis Javier et Miguel Cordoba, au Festival Off d’Avignon, jusqu’au 30 juillet, Théâtre des Lucioles (relâches le 17 et 24 juillet).

    RFI au Festival d’Avignon : les articles, éditions, émissions, photos et vidéos

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.