GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Avignon: Le Flamenco d’Israel Galván, «La Fiesta» dans la Cour d’honneur

    media « La Fiesta », une chorégraphie flamenco présentée par Israel Galván dans la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon 2017. Christophe Raynaud De Lage

    Le grand danseur de flamenco contemporain Israel Galván investit jusqu’au 23 juillet la Cour d’honneur du Palais des papes au Festival d’Avignon. « La Fiesta » est le titre du spectacle qui revisite l’art du flamenco et nous fait remonter à ses sources.

    Avec notre envoyée spéciale à Avignon,

    Si vous pensiez participer à une gentille soirée festive dans un cabaret touristique de flamenco, c’est raté. La fête chez Israel Galván, c’est quand le corps est fourbu à force d’avoir dansé et se tord dans un mouvement monstrueux. C’est quand le chant devient cri de douleur. C’est l’essence même du flamenco où l’homme hurle sa souffrance. C’est aussi les racines de cet art dans le chant arabe, mais encore byzantin.

    Sur scène, une gitane, un chanteur virtuose qui sait transformer la mélodie en cri primaire, une chanteuse lyrique qui verse dans les mélopées arabes, les danseurs dont Galván lui-même sublime qui peut interpréter le flamenco dans toutes les positions en rampant, à quatre pattes, ses pieds ne cessant de frapper le sol avec une virtuosité hors normes. Et au cœur de la salle un chœur d’hommes interprétant des chants byzantins, cantiques sacrés en contrepoint aux chants profanes qui s’en sont nourris.

    Israel Galván est un maestro qui nous entraîne dans un spectacle jubilatoire. Il casse sans cesse le rituel du flamenco pour mieux le révéler. Ça dérange certains qui quittent la Cour d’honneur, mais ceux qui restent sont debout à la fin pour ovationner le maître. Du grand art.

    Le chorégraphe andalou Israel Galván. Annette Hauschild

    Fils des danseurs José Galván et Eugenia de los Rreyes, Israel Galván, né en 1973 à Séville, grandit dans l’atmosphère des tablaos, des académies de danse flamenco et des fêtes. En 1994, il intègre la Compania andaluza de danza de Mario Maya. En 1998, il crée son premier spectacle: Mira!. Israel Galván se forge une stature internationale grâce à des créations audacieuses nées d’une parfaite maîtrise de la culture chorégraphique flamenca, composées à partir de ses états intérieurs.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.