GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Septembre
Mercredi 20 Septembre
Jeudi 21 Septembre
Vendredi 22 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    «Nos années folles», nouveau film d’André Téchiné

    media Céline Sallette et Pierre Deladonchamps dans «Nos Années folles» d’André Téchiné. ARP Sélection

    Ce mercredi 13 septembre sort le nouveau film du réalisateur André Téchiné. Dans Nos années folles, le réalisateur de 74 ans s'est inspiré de l'histoire vraie et hors-norme du caporal Paul Grappe. Déserteur durant la Première Guerre mondiale, il se travestira en femme pour échapper à la prison et deviendra Suzanne, son double féminin envahissant.

    Dans Nos années folles, André Téchiné raconte une fois encore une passion fatale. En 1915, pour échapper à l'horreur des tranchées, Paul, un soldat déserte et se cache avec la complicité de sa femme dans une chambre secrète où il étouffe…

    De la gêne au plaisir

    Pour éviter qu'il ne devienne fou, Louise, jouée par l'actrice Céline Salette, a une idée. Et si Paul se travestissait ? Perruqué, maquillé, corseté, Paul devient Suzanne. La gêne et la maladresse du début font rapidement place à la fascination et au plaisir.

    André Téchiné filme dans une reconstitution classique, une métamorphose pour le meilleur et pour le pire. Dans le Paris des années folles, l'acteur Pierre Deladonchamps interprète la créature qu'est devenu Paul qui continue à séduire dans des soirées chic. Et à se prostituer au Bois de Boulogne. Devenant même le héros d’un spectacle où il joue son propre rôle.

    Un film entre transgression et monstruosité

    André Téchiné filme la joie de s'inventer pour un couple hors norme, la présence obsédante des corps et la réalité qui reprendra brutalement le dessus avec le bébé qu’attend Louise. Un film entre transgression, liberté et monstruosité.

    L’aventure – vraie – de Paul Grappe a donné lieu à un essai des historiens Danièle Voldman et Fabrice Virgili, La Garçonne et l’assassin (Payot), et à une bande dessinée de Chloé Cruchaudet, Mauvais genre (Delcourt).

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.