GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Mardi 17 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 19 Juillet
Vendredi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    [Du côté de chez Mandela] Candide en Afrique

    media « Jimfish » de Christopher Hope. Editions Piranha

    Né avec une couleur de peau mal définie, le brave Jimfish est forcé de quitter son petit port de pêche d’Afrique du Sud, où jadis le filet d’un pêcheur a ramené un coelacanthe : un poisson avec quatre petites pattes que l’on croyait perdu dans les vases de la préhistoire. A dire vrai, Jimfish fuit la colère du brigadier pour avoir compté fleurette à sa fille, la délicieuse Lunamiel. Pour tout bagage, il emporte le précepte de son mentor, Malala le Soviet, à savoir « La rage est le propergol du lumpenproletariat, il s’agit donc d’être du bon côté de l’Histoire ».

    Ses errances commencent par le Zimbabwe en proie à guerre civile. L’année suivante, il se retrouve en Ouganda pendant le changement de régime, puis à Tchernobyl, parmi les ouvriers chargés de dégager les blocs de graphite fumants sur le toit du réacteur nucléaire en folie. Il assiste à la chute du Mur de Berlin, puis à l’exécution des Ceausescu en Roumanie. Tenace, il conserve l’espoir de retrouver sa Lunamiel. Il y parvient, mais elle est la maitresse d’un ministre de Mobutu au Zaïre ; il fuit avec elle au Libéria, pour être aussitôt séparés. Toujours rossé, grugé, pourchassé, Jimfish ne manque aucun des carnages qui meurtrissent l’Afrique des années 1980, de la Sierra Leone à la Somalie jusqu’en Tanzanie où, considéré comme albinos, il manque d’être découpé en morceaux.

    Il finit par retrouver sa belle et son pays d’origine, où la ségrégation est enfin abolie. A l’issue de ses pérégrinations, il se refuse désormais de sauver le lumpenproletariat. « Je serais plus heureux si je pouvais sauver juste le coelacanthe », conclut-il.

    Christopher Hope prend un malin plaisir à décrire crûment tous les maux de l’Afrique. Rythme rapide, humour féroce, critique du marxisme béat : Voltaire à la sauce contemporaine. Le grand écrivain a écrit son Candide au passé simple, pourquoi la traductrice de Jimfish a-t-elle choisi le passé composé ?

    Né à Johannesburg en 1944, Hope a choisi de s’exiler à Londres au début des années 1970. Un moment il s’est fixé dans le sud de la France.

    Son premier roman fut interdit, le second primé. Intitulé Kruger’s Alp, il met en scène un curé de choc, le père Blanchaille, qui doit fuir l’Afrique du Sud en raison de propos trop véhéments sur les camps de transit. Il se retrouve en Suisse, comme jadis Paul Kruger, le président du Transvaal, qui n’est pas rentré au pays après la défaite de Boers. Blanchaille parvient à attirer les confessions de tous bords.

    Dans la veine satirique, Hope a écrit de nombreux romans dont six ont été traduits en français. Il a figuré parmi les finalistes du Booker Prize en 1992.


    Christopher Hope, Jimfish, traduit de l’anglais par Edith Soonckindt, Piranha, 2017

    Tous les billets du blog littéraire de Georges Lory

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.