GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Disparition: la chanteuse France Gall rejoint son «paradis blanc»

    media France Gall, en 2012 dans l'émission Le Grand Journal, sur Canal+. FRANCOIS GUILLOT / AFP

    La chanteuse France Gall, Isabelle de son vrai prénom, s'est éteinte ce dimanche 7 janvier 2018 à l'âge de 70 ans. Premier prix à l'Eurovision en 1965, elle laisse derrière elle une œuvre musicale immense, partie intégrante de la culture populaire française. « Babou » rejoint son ami Johnny Hallyday, disparu le mois dernier, mais aussi sa fille Pauline, morte précocement en 1997, ainsi que son mari, Michel Berger, terrassé par une crise cardiaque en 1992.

    « Il y a des mots qu’on ne voudrait jamais prononcer. France Gall a rejoint le "paradis blanc" le 7 janvier, après avoir défié depuis deux ans, avec discrétion et dignité, la récidive de son cancer », a-t-on appris ce dimanche par un communiqué de sa chargée de communication Geneviève Salama.

    L’artiste française était hospitalisée depuis la mi-décembre à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, près de Paris, officiellement pour une infection sévère. Par le passé, elle avait contracté un cancer du sein, un an après le décès tragique de son mari Michel Berger en 1992, à l’âge de 44 ans, d’un infarctus.

    Sur RFI: France Gall, 50 ans de chanson française 07/01/2018 - par Elie Abergel Écouter

    Retirée de la scène depuis la fin des années 1990 et la mort de leur fille Pauline, atteinte de mucoviscidose, France Gall avait fait lire un texte émouvant par l’animateur Michel Drucker lors de l’hommage populaire rendu à Johnny Hallyday le 9 décembre dernier à l’église de la Madeleine, à Paris.

    « Je suis infiniment attristée, je salue l’artiste unique, l’ami fidèle », s’y livrait la chanteuse. « J’ai toujours été touchée par sa gentillesse, son charisme, sa voix, irremplaçable, et son sourire irrésistible. Je garde en moi 50 ans de souvenirs et d’amitié, particulièrement ces moments artistiques entre Johnny et Michel. »

    France Gall était sortie de sa retraite en 2015 pour la comédie musicale Résiste, qui remettait au goût du jour les tubes de son couple avec Michel Berger. Car à l’instar du couple Jane Birkin et Serge Gainsbourg, difficile de parler de cette artiste, dont les collaborations furent multiples, sans évoquer son couple.

    Serge Gainsbourg et France Gall, le 21 mars 1965 à Orly, au lendemain de leur succès à l'Eurovision. AFP

    Enfant star, « lolita française », les années France Gall

    Née en 1947 à Paris, Isabelle Gall est issue d’une famille de musiciens. Son grand-père est le cofondateur d’une célèbre formation de jeunes chanteurs, les Petits Chanteurs à la Croix de Bois. Sa mère Cécile chante également, et son père Robert Gall écrit des textes, notamment pour Charles Aznavour et Edith Piaf.

    Enfant, elle apprend le piano et la guitare et avec ses frères. Son père lui fait enregistrer un premier titre à 15 ans, en 1963. « Ne sois pas si bête » se vend à 200 000 exemplaires. France Gall se fait alors un nom dans le monde des yé-yé, courant musical mêlant rythmes anglo-saxons et variété française.

    En 1964, second 45 tours avec « Sacré Charlemagne ». Mais c’est sa rencontre artistique avec Serge Gainsbourg qui lui offre une notoriété mondiale. En 1965, France Gall remporte l’Eurovision à Naples, où elle représente le Luxembourg avec « Poupée de cire, poupée de son ».

    Enorme succès commercial à travers toute l’Europe, le titre sera enregistré en six langues. Il ouvre la voie à « Les Sucettes », chanson espiègle et coquine écrite par Gainsbourg et qui sort l’année suivante. En 1966, France Gall a 19 ans et est élue « chanteuse pop française numéro une ».

    Michel Berger, le 15 avril 1982 sur la scène de l'Olympia. JACQUES DEMARTHON / AFP

    France Gall et Michel Berger, à la scène comme à la ville

    Il faudra ensuite une longue traversée du désert jusqu’à l’année 1974 pour que la carrière de l’icône prenne un nouveau tournant. C’est cette année-là que France Gall rencontre l’auteur-compositeur qui deviendra son mari, et qui lui crée un répertoire sur mesure, à commencer par « La Déclaration ».

    En 1975 sort le tout premier chapitre de son travail avec Michel Berger, l’album éponyme France Gall. Outre « La Déclaration », on y découvre « Samba Mambo » ou « Comment lui dire ? » Le couple se marie le 22 juin 1976 à Paris. Tous les albums de France Gall recèleront par la suite des succès.

    En 1992, le couple sort Double jeu. Entièrement écrits par Michel Berger, les dix titres sont interprétés à deux voix. En juillet, le couple annonce une série de spectacles parisiens à la Cigale, à l’automne. Mais ce projet ne se réalisera jamais. Michel Berger meurt le 2 août pendant leurs vacances dans le sud.

    France Gall et ses enfants, Pauline et Raphaël, le 6 août 1992 lors des obsèques de Michel Berger à Paris. FRANCOIS XAVIER MARIT / AFP

    France Gall, en dépit de son chagrin, choisit cependant de remonter sur scène dès l’année suivante. Elle se produit dans la plus grande salle parisienne, à Bercy, en septembre 1993. Le spectacle fait salle comble pour des concerts lourdement chargés d’émotion. Elle continuera de chanter son répertoire plus de dix ans.

    Après la mort de Pauline, France Gall quitte le show-business. Le 11 octobre 1999, on la voit au mariage de Michel Sardou avec ses amis. Puis, le 15 août 2000, elle monte sur scène avec Johnny pour chanter « Quelque chose de Tennessee ». Mais se retire peu à peu dans la maison qu’elle a achetée au Sénégal.

    Disparition de France Gall: Fabien Lecœuvre retrace la carrière de la chanteuse Spécialiste de la chanson française 07/01/2018 - par Fanny Bleichner Écouter

    → Sur RFI Musique, les biographies et discographies de France Gall et Michel Berger

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.