GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Les Touaregs au centre du musée des Confluences à Lyon

    media Tinariwen. (Les membres du groupe Tinariwen, dont certains sont d’anciens rebelles armés, sont à l’origine du renouvellement de la musique touarègue et de l’action politique.) Marie Planeille

    Les Touaregs se trouvent au cœur d'une grande exposition au musée des Confluences, à Lyon, dans le centre-est de la France. L’exposition s'intéresse aussi bien à l'histoire, du XIXe siècle à nos jours, qu'à l'artisanat, au rock et à la mode. Une plongée dans la culture d'un peuple nomade réparti entre le Mali, le Niger, le Burkina Faso, l'Algérie et la Libye.

    Peintures, photos, vidéos, le musée des Confluences s'attache d'abord à déconstruire les mythes d'hier et d'aujourd'hui : de l'homme bleu, si chevaleresque et si cher à la France coloniale, aux clichés d'aujourd'hui sur le Touareg rebelle trafiquant d'armes et autres aux confins du Mali, du Niger et de l'Algérie...

    L'exposition montre ensuite les points communs qui irriguent l'art touareg, des cuirs aux bijoux. Le plus important, c'est la recherche d'une grande sobriété. « Ce sont des bijoux qui sont majoritairement en argent, donc quelque chose brillant, mais pas trop ostentatoire finalement, avec des formes assez géométriques, mais surtout simples et épurées, raconte Marie Perrier, chargée des collections d'Afrique et d'Océanie. Il y a vraiment un idéal de noblesse, de pudeur, de sobriété, de retenu. »

    Visiteurs dans l’exposition « Touaregs » au musée des Confluences. Bertrand Stofleth / Musée des Confluences

    La lutte des mots et des images

    Depuis les années 1980, c'est surtout la musique, un rock psychédélique, qui fait connaître l'identité touarègue, explique Cécilia Duclos, chargée des expositions du musée des Confluences. « C’est vraiment un phénomène qui a permis un renouveau de la résistance touarègue, de la rébellion, et qui diffuse les revendications d’une manière pacifiste, puisqu’on a posé les armes, mais on a voulu radicaliser la lutte avec les mots et les images. »

    Bombino, Tinariwen, Tamikrest, Kel Assouf : les guitares électriques des Touaregs résonnent du Sahara jusque sur les plus grandes scènes du monde.

    ► Ecoutez le Rendez-vous Culture du 16 janvier, dédié à l’exposition Touaregs
    Touaregs, exposition au musée des Confluences de Lyon, en partenariat avec RFI, jusqu'au 4 novembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.