GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Aujourd'hui
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Mondial 2018: le Nigeria bat l’Islande (2-0) dans le groupe D de l’Argentine et se relance pour la qualification en huitièmes de finale
    Dernières infos
    • Manifestations au Nicaragua: le bilan monte à 212 morts (CIDH)
    • Mondial 2018: le Brésil s'impose, avec deux buts dans les arrêts de jeu, face au Costa Rica 2-0
    • Pétrole: L'Opep «unanime» pour une augmentation «d'environ un million de barils par jour» (ministre saoudien)
    Culture

    Le super héros noir «Black Panther» pulvérise tous les records

    media Winston Duke dans « Black Panther », un film réalisé par Ryan Coogler. The Walt Disney Company France

    « Black Panther », l’adaptation des aventures du premier super héros noir de l’univers Marvel continue de pulvériser les records : 562 millions de dollars pour sa quatrième semaine d’exploitation, aux États-Unis, et plus d’un milliard de dollars à travers le monde.

    C’est du jamais vu à Hollywood. Pour qualifier le succès hors norme de Black Panther, il a d’ailleurs fallu forger un nouveau mot : BlackBuster, soit la contraction de « Noir » et de « Blockbuster ».

    Ce 18e film de l’univers Marvel, qui réunit un casting presque intégralement composé d’acteurs noirs est signé par un cinéaste afro-américain de 31 ans, Ryan Coogler, vient d’entrer dans l’histoire du cinéma. En quatre semaines, il a récolté plus d’un milliard de recettes dans le monde, ce qui en fait le 7e long métrage le plus rentable de tous les temps.

    « Black Panther », un phénomène de société

    En Afrique notamment, au Nigeria, au Kenya, en Éthiopie, sa sortie en salles a suscité l’enthousiasme des spectateurs et le sentiment empreint de fierté qu’un vide a enfin été comblé par Hollywood. Car Black Panther est bien plus qu’un succès fulgurant de box-office, il est aussi devenu en quelques semaines un véritable phénomène de société, en marquant un tournant dans la représentation des Noirs au cinéma. Avant même sa sortie, des campagnes de levées de fonds étaient organisées par des militants dans plusieurs villes des États-Unis pour permettre aux enfants les plus démunis d’aller le voir.

    Bref, un triomphe populaire qui va bien au-delà des prévisions des as du marketing Disney Marvel et fait mentir avec éclat la règle d’or selon laquelle les films noirs ne font pas recette.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.