GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Juillet
Samedi 14 Juillet
Dimanche 15 Juillet
Lundi 16 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 18 Juillet
Jeudi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Cinéma: «Bécassine», ingénue, mais pleine de ressources

    media Emeline Bayart dans «Bécassine» de Bruno Podalydès. Anne-Françoise Brillot

    C’est l’adaptation d’une bande dessinée qui a fait rêver nos grands-mères, aujourd’hui devenue culte : Bécassine. Personnage créé en 1905, « Bécassine » a déjà fait l’objet d’une adaptation avec acteurs, en 1939, et même d’un dessin animé, en 2001. Aujourd’hui, Bruno Podalydès s’empare du personnage avec une troupe d’acteurs formidables : la débutante Emeline Bayart dans le rôle-titre et autour d’elle Denis Podalydès, Karin Viard et Josiane Balasko.

    Avec son chapeau rond, sa robe verte et ses yeux candides, Bécassine est l’héroïne familiale par excellence. C’est une jeune femme au grand cœur, née dans une ferme bretonne, placée comme domestique chez la marquise de Grand Air (Karin Viard), une aristocrate désargentée.

    Drôle et poétique

    Dans la bande dessinée, Bécassine est un peu sotte, Bruno Podalydes, lui, l’a voulue drôle et poétique. « J’ai gardé cette capacité d’émerveillement chez Bécassine que je trouve plus belle que juste la petite idiote qu’on croit connaître, alors que, en fait, la plupart des gens, quand ils parlent de Bécassine, ils colportent toujours une rumeur, une idée reçue sur le personnage, mais qui ne se fondent pas sur leur expérience de lecteur. »

    « Bécassine », un film anti-breton ?

    En mai dernier, un mouvement indépendantiste a appelé au boycott du film, jugé anti-breton. Une réaction d’autant plus surprenante que la Bécassine de Bruno Podalydès est ingénue, mais pleine de ressources, ses inventions allant jusqu’à sauver de la ruine la marquise qui l’emploie.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.