GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Virgil Abloh apporte un souffle de diversité dans la mode

    media Virgil Abloh à la fin du défile de sa collection printemps/été 2019 lors de la Fashion Week Homme à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    L’événement le plus attendu de cette Fashion Week Homme a été le baptême du feu du designer Virgil Abloh en tant que directeur artistique chez Louis Vuitton. Un des premiers créateurs d’origine africaine à la tête d’une grande marque de luxe, il a débuté sur les podiums parisiens avec une ode à la diversité.

    On dit souvent que la mode est un vecteur de discours et ce jeudi 21 juin l’a montré encore une fois. Pendant que la presse américaine se posait la question du message caché derrière la veste de la première dame Melania Trump lors d'une visite aux enfants sans-papiers à la frontière avec le Mexique, le monde des podiums changeait les paradigmes du luxe à Paris avec le premier défilé Louis Vuitton signé Virgil Abloh. À 37 ans, le designer incarne son époque. Architecte de formation, DJ par intermittence et designer pléthorique – notamment pour sa marque Off-White, mais aussi pour Ikea –, il incarne, par son éclectisme et son hyperactivité, une nouvelle génération, censée devenir les consommateurs du luxe de demain.

    Lui, qui a commencé dans la mode en customisant des t-shirts et chemises pour son concept store à Chicago – des vieux stocks qu’il achetait à 80 dollars pièce pour les revendre à 550 dollars chacune une fois tamponné son logo – est devenu en peu de temps l’un des symboles du cool planétaire. Aujourd’hui, avec ses plus de 2 millions d’abonnés sur Instagram, il parle directement aux « millennials », ces jeunes nés pratiquement avec internet et pour qui le luxe ne veut plus dire la même chose que pour leurs parents. Au-delà de sa créativité, c’est aussi pour ces raisons qu’Abloh a été embauché par Vuitton, locomotive du groupe LVMH.

    Le défile de la collection printemps/été 2019 de Virgil Abloh lors de la Fashion Week Homme à Paris. REUTERS/Charles Platiau

    Rare créateur noir aux rênes d’une grande maison de luxe

    Mais le designer représente bien plus que ses millions de followers. Américain, né aux alentours de Chicago, de parents originaires du Ghana, il est aussi l’un des premiers créateurs noirs aux rênes d’une grande maison de luxe – après Ozwald Boateng chez Givenchy au début des années 2000. Abloh en est conscient de ce qu’il représente et a déclaré après sa nomination qu’il espérait pouvoir « montrer à une jeune génération qu'il n'y a pas qu'une seule façon d'être la personne à ce genre de poste. C’est d'une modernité fantastique. »

    Alors, quand le premier mannequin – noir – a foulé l’impressionnant podium de 250 mètres de long tapissé aux couleurs de l’arc-en-ciel et installé dans les jardins du Palais Royal, beaucoup dans le public savaient que ce moment était chargé de symboles. À commencer par le top model Naomi Campbell au premier rang du défilé. Elle, qui a beaucoup milité pour la diversité dans la mode, est l’une des fans du créateur, ainsi que la chanteuse Rihanna et le rappeur A$AP Rocky, présents dans le public.

    « Vous aussi, vous pouvez le faire »

    Sur le podium, la collection était teintée d’influences hip-hop et résolument streetwear, fidèles au style d’Abloh et au diapason de ce qui demande le marché actuellement. Les codes de la maison Vuitton étaient présents par-ci et par-là, sur les logos estampillés, mais aussi sur les nombreux sacs, qui rappelaient les origines de la maison, l’un des plus anciens malletiers français.

    L’Américain a toujours dit vouloir « faire converser deux mondes », celui de la mode de la rue et celui des vêtements plus classiques. Rien de nouveau sur le fond, puisque depuis les années 1970, avec Yves Saint Laurent entre autres, ce dialogue est déjà établi. Mais Abloh arrive au bon endroit et au bon moment. Aucune marque de luxe digne de ce nom ne peut plus se passer des pièces plus casual, inspirées soit du sport soit de la culture. Et le nouveau designer de Vuitton regroupe les deux, le discours sur la diversité en plus.

    Le créateur a même diffusé lors de cette présentation de la collection printemps-été 2019 une carte du monde dans laquelle il indiquait les lieux de naissance des mannequins du défilé, ainsi que ceux de leurs parents. Un lien avec l’ADN voyageur de Vuitton, mais aussi un retour à se propres sources et un message d’ouverture dans une industrie souvent critiquée par le manque de pluralité. « Vous aussi, vous pouvez le faire », a posté Abloh sur son Instagram après le défilé émouvant, marqué par l’image du créateur en pleurs, dans les bras de Kanye West, son ami de longue date et vu par certains comme son pygmalion.

    Regarder la vidéo du défile

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.