GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Médias: le CSA met en demeure Russia Today pour un reportage sur la Syrie

    media Dans les locaux de la chaîne Russia Today à Moscou, le 14 novembre 2017. ILIYA PITALEV / SPUTNIK / AFP

    Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a mis en demeure la chaine russe Russia Today pour des manquements à l'honnêteté dans un sujet diffusé sur la Syrie le 13 avril dernier. Le reportage contestait la réalité des attaques à l'arme chimique dans la région syrienne de la Ghouta orientale.

    La chaine Russia Today a commencé à émettre ses programmes en français en décembre dernier. Son installation dans des locaux de 1800 m2 à côté de TF1 et de Canal + avait fait grand bruit. Les médias français l'accusant de diffuser de fausses informations à la solde du pouvoir russe. Entièrement financée par le Kremlin, la chaine produit 10h de direct par jour et emploie moins d'une centaine de salariés.

    Le président Emmanuel Macron avait attaqué frontalement Russia Today devant Vladimir Poutine en mai à Versailles. Il avait justifié son refus d’accréditer les journalistes du média russe en les accusant de « propagande mensongère ». Déjà pendant la campagne présidentielle, le candidat Macron avait affirmé que des comptes proches de Russia Today avaient relayé plusieurs rumeurs sur sa personne.

    Début avril, Russia Today avaient semé le doute sur la réalité de l’attaque chimique du régime syrien à Douma. Pendant un mois, la chaine avait relayé la parole d'officiels russes qui accusaient des secouristes syriens et des occidentaux de mise en scène et niaient les victimes des attaques chimiques.

    Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a notamment observé que la traduction orale des propos tenus par un témoin syrien ne correspondant en rien à ce qu'il exprimait à l'antenne de Russia Today. Une première mise en demeure préalable à une éventuelle sanction.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.