GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Japon: le Premier ministre Shinzo Abe a été réélu à la tête de son parti (officiel)
    Culture

    Le Sziget festival, un mélange de cultures dans une Hongrie en fermeture

    media Le groupe d'électro-swing Parov Stelar a fait danser la foule au Sziget festival, édition 2018. RFI / Florence La Bruyère

    A Budapest, le Sziget s'est ouvert le 8 août et dure jusqu'au 14 août. C'est le plus grand festival d'Europe, avec près d'un demi-million de visiteurs et d'artistes qui viennent de plus de 100 pays différents. Dans une Hongrie de plus en plus isolée du reste de l'Europe par son Premier ministre nationaliste Viktor Orban, qui rejette ouvertement le multiculturalisme, le Sziget est une bouffée d'air frais.

    Avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

    C’est le virtuose du rap, l’américain Kendrick Lamar, qui a ouvert en beauté le festival Sziget. Ovationné par la foule, le rappeur âgé de 30 ans est le premier artiste hip-hop à avoir reçu le prix Pulitzer. Il évoque régulièrement la condition des Afro-Américains dans ses poèmes pugnaces au rythme magnétique.

    Outre les grandes têtes d’affiche – Gorillaz, Bastille, Arctic Monkeys – le Sziget accueille toutes les musiques du monde et même du cabaret. Le groupe français « La Caravane Passe » y présente son spectacle festif « Le vrai-faux mariage de la caravane passe ».

    Budapest est une ville qui tranche avec le reste de la Hongrie. A Budapest, il y a eu des manifestations, la majorité des habitants n’a pas voté pour Orban. Budapest est très différent, et ce festival montre que la Hongrie peut être différente.
    Au festival Sziget en Hongrie 11/08/2018 - par Florence La Bruyère Écouter

    « Sziget, ça veut dire "île" en hongrois. On est sur une île, sur le Danube qui est le plus grand fleuve d’Europe, à l’endroit où il est le plus large, à Budapest. Et donc cette île est entièrement transformée en festival et des gens de toute l’Europe viennent festoyer sur cette île », s'émerveille Toma Feterman, chanteur du groupe.

    Originaires de Slovénie, Alexandra et Nikka, 18 ans, ont planté leur tente sur l’île. C’est leur premier grand festival. « On s’est tout de suite fait des supers amis : des Israéliens, des Espagnols, des Anglais… Et aussi des Hongrois. Eux, ils savent où est la Slovénie ! L’ambiance est familiale, chacun accepte les autres », se réjouit l'une des deux festivalières.

    Des festivaliers du Sziget en pleine baignade dans le Danube. REUTERS/Bernadett Szabo

    « Nous sommes libres de faire ce que nous voulons »

    Dans une Hongrie repliée sur elle-même sous le gouvernement autoritaire de Viktor Orban, le festival Sziget est une bulle d’oxygène, un village planétaire ouvert à toutes les cultures.

    « Le Sziget ne dépend pas du gouvernement. Il n’a pas d’argent public, ou très peu. Donc, nous sommes libres de faire ce que nous voulons, explique Marina Pommier, chargée de programmation. A la fois, il y a une grande scène avec des noms internationaux. Mais on fait aussi de la culture à côté, il y a du théâtre, de la danse. Il y aussi notre scène "Caravane" qui est plus orientée vers la culture et la découverte des peuples différents. Budapest est une ville qui tranche avec le reste de la Hongrie. A Budapest, il y a eu des manifestations, la majorité des habitants n’a pas voté pour Orban. Budapest est très différent, et ce festival montre que la Hongrie peut être différente. »

    Une fois le soleil couché, on danse toute la nuit sur la planète Sziget. Le festival dure jusqu’au 14 août inclus.

    La chanteuse suédoise Lykke Li, en concert sur la scène principale du Sziget festival, le 8 août 2018. ATTILA KISBENEDEK / AFP

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.