GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Hong Kong: la police antiémeute a chargé les manifestants prodémocratie dans le quartier de Kwun Tong (journaliste AFP)
    • Spatial: le vaisseau «Soyouz» avec le premier robot humanoïde russe à son bord ne parvient pas à s'arrimer à l'ISS
    France

    France: ouverture du premier «parlement des écrivaines francophones»

    media Première photo officielle du premier parlement des écrivaines francophones à Orléans. Catherine Fruchon-Toussaint / RFI

    Mercredi 26 septembre s'est ouvert à Orléans, dans le centre de la France, le premier « parlement des écrivaines francophones ». En présence de plus de 60 auteures venues de 27 pays, cet événement inédit en littérature a pour vocation d'offrir aux femmes un espace de rencontres et un lieu de débat sur l'écriture, la langue française et les sujets qui agitent leur société respective. Compte-rendu de l'inauguration de ce parlement historique.

    Avec notre envoyée spéciale à OrléansCatherine Fruchon-Toussaint

    « Mesdames et Mesdames… Puisqu’on est en majorité des femmes… » C'est sur un rire que s'est ouvert mercredi ce parlement unique à ce jour. Mais au-delà de la légèreté, il y a aussi de la gravité, car ces écrivaines sont réunies ici à Orléans dans cet hémicycle de la mairie pour partager des expériences, pour dire combien dans leur pays natal, être une femme, être auteure et écrire en français ne va pas de soi. C'est Fawzia Zouari qui a eu l'idée de ce parlement, car l'écrivaine tunisienne a senti la nécessité de ces rencontres.

    « Oser le féminisme »

    « Je suis une femme assez solitaire et d’écriture, explique Fawzia Zouari. C’est-à-dire que j’adore ma solitude et j’ai rarement été une militante. Mais depuis quelques années, je me retrouve sur le banc des féministes, alors que depuis toujours, j’ai dit : "Non, je ne suis pas féministe, je ne suis pas militante, j’écris." Mais les temps sont tellement durs pour les femmes ! Le recul que je constate dans nos pays, et notamment les pays du Sud ; l’islamisation des mentalités, tout cela me pousse maintenant à prendre position. J’ose le féminisme maintenant. Avant je ne l’osais pas. Maintenant je l’ose, parce que les temps nous le demandent. »

    Trois jours de rencontres, mais surtout des ateliers, des commissions de réflexion à huis clos sont prévus afin que vendredi au terme du parlement soit présenté un manifeste.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.