GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    «Crazy Rich Asians», quand les minorités font recette au cinéma

    media Awkwafina et Constance Wu dans «Crazy Rich Asians» de Jon M. Chu. Warner Bros. Entertainment Inc. and Kimmel Distribution, LLC

    C’est un film-phénomène qui est sorti cette semaine dans les salles en France. La comédie romantique « Crazy Rich Asians », de Jon M. Chu raconte l’histoire de Rachel, une jeune New-Yorkaise d’origine chinoise. Lors d’un voyage à Singapour, elle découvre que son fiancé est en fait l’un des milliardaires les plus en vue de l’île.

    Tempête sur les réseaux sociaux, déferlement médiatique et immense succès public, plus de 234 millions de dollars de recettes. Depuis le 7 août, date de sa sortie aux États-Unis, Crazy Rich Asians est devenu un véritable phénomène de société.

    Cette comédie romantique adaptée d’un best-seller de Kevin Kwan, Singapour millionnaire, raconte comment Rachel Chu, New-Yorkaise d'origine chinoise, accepte de rendre visite à la famille de son petit ami, à Singapour. Surprise, elle va découvrir que celui-ci est l'héritier richissime d'une famille de promoteurs immobiliers d'origine chinoise parmi les plus riches d'Asie, et se trouver confrontée à un milieu dont elle ignore tout.

    Un casting intégralement composé d’acteurs d’origine asiatique

    Alors qu’importe si, par moment, on a l’impression de feuilleter les pages d’un magazine de mode, ce qui fait de Crazy Rich Asians un phénomène à la portée politique indéniable, c’est son casting intégralement composé d’acteurs d'origine asiatique avec Constance Wu, Michelle Yeoh et Henry Golding.

    Beaucoup ont en tête un autre tournant qu'a pris Hollywood cette année avec Black Panther, son casting 100 % afro-américain et ses recettes colossales. Désormais, les minorités font recette sur le grand écran. Et les producteurs n’en doutent pas : la suite de Crazy Rich Asians est déjà en préparation.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.