GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Culture: décès de la légende de la bande dessinée américaine Stan Lee

    media Stan Lee, lors de l'avant-première d'«Iron Man 3», au théâtre El Capitan à Hollywood, le 24 avril 2013. REUTERS/Mario Anzuoni

    Véritable légende de la bande dessinée, Stan Lee s’est éteint lundi 12 novembre à l’âge de 95 ans à Los Angeles. Le scénariste américain a créé pour l’éditeur Marvel Comics certains des personnages les plus mythiques du neuvième art, comme Spider-Man, les X-Men, Hulk ou les Avengers, qui ont fait rêver plusieurs générations de fans de la bande dessinée. Ce « vrai superhéros », comme l’a qualifié le PDG du groupe Disney Bob Iger, éprouvait plusieurs problèmes de santé depuis au moins un an.

    « Les histoires de superhéros sont des comtes pour les plus grands », disait Stan Lee, qui en a créé par dizaines. Né à New York, en 1922, ce fils d’immigrés roumains n’a même pas 20 ans quand il entre chez Timely Comics, future société Marvel, en 1939.

    D’abord homme à tout faire, il devient vite rédacteur-en-chef et rédige des scripts de séries dessinées à la chaîne. Mais c’est dans les années 1960 que Stanley Martin Lieber, de son vrai nom, relance la machine Marvel. Il crée alors coup sur coup, avec des dessinateurs de talent, quantités de superhéros : les Quatre Fantastiques, Hulk, Thor, les X-Men, les Avengers, Iron Man, Daredevil et, bien sûr, Spider-Man. C’est la grande époque de la société Marvel, bien avant la faillite de la maison d’édition dans les années 1990.

    Dès les années 1970, Stan Lee délaissera le papier, préférant superviser des adaptations de ses séries à l’écran. Actif jusqu’à la fin de sa vie, il se faisait un plaisir depuis les années 2000 d’apparaître de façon fugace dans toutes les adaptations au cinéma de l’univers Marvel, avec sa fine moustache et ses lunettes d’aviateur.

    Réactions

    « La passion de Stan Lee, son charisme et l’amour pour les personnages et histoires qu’il a créés ont fait devenir Marvel en ce qu’il est aujourd’hui, a déclaré Dan Buckley, président de Marvel Entertainment. Sa motivation et son dévouement infatigable pour raconter des histoires a changé la vie d’innombrables fans pendant plus de 75 ans, et son esprit vit chez les gens qu’il a inspirés. »

    Frank Miller, autre grand auteur américain de comics, s'est dit « anéanti par la mort de mon pote Stan » :

    L'acteur américain Mark Hamill, connu pour son interprétation de Luke Skywalker, dans la saga Star Wars a estimé que « sa contribution à la pop culture a été révolutionnaire et ne peut pas être appréhendée (complètement). Il était tout ce que vous pouviez espérer qu'il soit, et même plus. J'aimais cet homme et il me manquera toujours. On dit qu'il ne faut jamais rencontrer ses idoles de jeunesse. C'est faux.»

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.