GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Aujourd'hui
Jeudi 21 Février
Vendredi 22 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Benalla: la justice française initie une enquête pour «entrave à la manifestation de la vérité»
    • Fraude fiscale: le géant bancaire suisse UBS, condamné à une amende record de 3,7 milliards d'euros, va faire appel (avocats)
    • L'émissaire nord-coréen pour les Etats-Unis arrive à Hanoï avant le sommet Trump-Kim (journaliste AFP)
    • Affaire Benalla: «La sécurité du président de la République a été affectée» (président commission d'enquête sénatoriale)
    • Les Etats-Unis utilisent des «accusations imaginaires» pour sortir du traité INF (Vladimir Poutine)
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête demande la fin des «collaborateurs officieux» de Macron (rapport)
    • France: la commission sénatoriale demande des poursuites contre Benalla, ex-proche de Macron, pour «faux témoignage»
    • Affaire Benalla: la commission d'enquête sénatoriale met en cause le témoignage de trois hauts responsables à l'Élysée (lettre à Larcher)
    • Amender le «filet de sécurité» («backstop» en anglais) est la seule solution pour éviter un Brexit dur le 29 mars (Hunt)
    • Affaire Bygmalion: le Conseil constitutionnel est saisi d'un recours de Nicolas Sarkozy contre un éventuel procès (avocat)
    • Affaire Benalla: la justice n'est pas «sous pression» affirme la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, sur France Info
    • Devant les deux chambres du Parlement réunies, Vladimir Poutine promet aux Russes une amélioration de leur situation «dès cette année»
    Culture

    Réfugiés: au salon du livre et de la presse jeunesse, «Eux, c'est nous»

    media  
    Salon du livre et de la presse jeunesse (SLPJ) de Montreuil (illustration: 2017). JACQUES DEMARTHON / AFP

    C'est un petit ouvrage présent sur de nombreux stands, au 34e Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, à côté de Paris. Il s'intitule Eux, c'est nous. Né en 2015 de la mobilisation des éditeurs jeunesse et des auteurs, pour porter un message de solidarité en pleine crise de l'accueil des réfugiés, il vient d'être réédité.

    Avec notre envoyée à Montreuil Sarah Tisseyre

    « Dès qu’il s’agit de ne pas aider quelqu’un, on entend tout. A commencer par le silence. » C'est la comédienne Sandrine Bonnaire qui prête sa voix aux mots de l'écrivain Daniel Pennac. Titré « L'instinct, le cœur et la raison », le texte sert de colonne vertébrale au livre Eux, c'est nous. Un appel à la solidarité avec les réfugiés, publié conjointement par 40 éditeurs jeunesse et illustré par Serge Bloch.

    « J’ai été assez admiratif de la façon dont tous les éditeurs se sont mis ensemble pour le faire, confie ce dernier. D’habitude, ils se bagarrent, plutôt. C’était quelque chose qui me touchait depuis longtemps, donc ça s’est fait vite. Et puis moi, la seule chose que je sais faire, c’est dessiner ou écrire, donc si je peux le faire… Je trouve qu’en ce moment, on ne peut pas rester dans son coin tranquillement. »

    « Demain, c’est nous qui serons eux »

    « Et surtout, ajoute Serge Bloch, j’ai été traumatisé quand j’ai rencontré vraiment les gens. Quand tu rencontres vraiment quelqu’un qui est comme toi, un architecte syrien qui est là avec ses deux filles, ou je ne sais quoi, tout à coup tu te dis : "C’est moi". Le texte de Daniel Pennac, c’est vraiment ça. Eux, c’est nous. Et demain, c’est nous qui serons eux, si ça continue comme ça continue. »

    Accompagné de huit définitions pour chaque lettre du mot « réfugiés », et assorti de fiches pédagogiques dans sa nouvelle édition augmentée, l'ouvrage collectif s'est vendu en trois ans à 100 000 exemplaires. Tous les bénéfices sont reversés à la Cimade, association de soutien aux migrants. « Comme les réfugiés d’aujourd’hui feront avec nous la France de demain », plaide le texte.

    ►Sur le site du journal Le Parisien : « Le livre qui parle des réfugiés aux enfants » (vidéo, 2015)

    Le site du Salon du livre de Montreuil qui se tient jusqu'au 3 décembre

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.