GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    «Veillée de l'humanité»: l'art se prépare à célébrer les droits de l'homme

    media Le palais de Chaillot fait face aux tours de La Défense. RFI/Pierre René-Worms

    Il y a exactement 70 ans exactement, la Déclaration universelle des droits de l'homme était signée à Paris. Quarante huit nations - à l'époque- proclamaient que « tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits ». Ce lundi soir, chorégraphes, comédiens, danseurs célèbreront cet anniversaire sur les lieux mêmes de la signature de la Déclaration, au palais de Chaillot - Théâtre national de la danse, à Paris.

    La chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues, engagée contre l'extrême droite au pouvoir au Brésil, donnera le coup d'envoi de la veillée de l'humanité, sur le parvis des droits l'homme, avant de rejoindre la salle Jean Vilar, là où fut signée la Déclaration universelle.

    Un texte fondateur pour Réda Soufi, administrateur général du Théâtre national de la danse. « Non seulement il pose le principe d’égalité des droits, mais c’est aussi un texte qui pose des droits aussi fondamentaux que la présomption d’innocence, le droit à l’éducation, le droit à la culture, le droit au travail, la liberté de pensée, de conscience et de religion, le droit d’asile et le droit à la nationalité. »

    Angelin Preljocaj, Carolyn Carlson, Wajdi Mouawad... Plus de 200 artistes internationaux : chorégraphes, comédiens, danseurs, alterneront performances et lectures de textes.

    « C’est chercher, découvrir en se disant qu’il y a des poètes qui sont emprisonnés, voir ce qu’ils ont écrit pour être emprisonnés, nous explique la metteuse en scène Anne-Laure Liégeois. Elle évoqueAshraf Fayad « qui est actuellement emprisonné en Arabie saoudite, condamné à 8 ans de prison, 800 coups de fouet. Il y a un auteur du XIXe siècle, mais finalement beaucoup d’auteurs du XXIe siècle et plus d’auteurs vivants. Mais il y a aussi des auteurs morts qui devraient encore être vivants. Morts en prison. »

    De jeunes comédiens du Conservatoire et du lycée d'Argenteuil, près de Paris, participeront également à la veillée de l'humanité.en otroa

    Droits de l'homme: témoignages des quatre coins du monde

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.