GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    Du Moyen Âge à nos jours, une histoire de la mode

    media Couverture du livre «Histoire des modes et du vêtement», éd. Textuel Textuel éditions Textuel

    Les historiens Denis Bruna et Chloé Demey signent un ouvrage collectif dans lequel ils retracent l’histoire de la mode et des vêtements depuis le Moyen Âge jusqu’à nos jours, une première depuis 1965. Loin d’être un objet destiné aux experts ou aux « fashion victims », Histoire des Modes et du vêtement, du Moyen Âge au XXIe siècle s’adresse à tous ceux qui s’intéressent à la société en général et à la sociologie, avec un regard critique en plus.

    Sept auteurs ont relevé ce défi titanesque, qui consistait à revenir sur plus de 600 ans d’habitudes vestimentaires. Chapeautés par Denis Bruna et Chloé Demey, les jeunes chercheurs Astrid Castres, Pierre-Jean Desemerie, Sophie Lemahieu, Anne-Cécile Moheng et Bastien Salva ont mené un chantier qui n’avait pas été emprunté en France avec une telle ampleur depuis 1965. François Boucher avait alors publié son anthologique Histoire du costume en Occident.

    Minirobes d’André Courrèges, Life, 21 mai 1965 © Pierre Boulat / Association Pierre et Alexandra Boulat

    Néanmoins, dans ce nouvel ouvrage qui vient de paraître aux Editions Textuel, les auteurs vont au-delà du récit chronologique. « On a eu envie de publier le livre qu’on aurait aimé lire et qui s’adresse à tout le monde. Aux non-spécialistes, aux gens curieux de l’histoire, des formes, des vêtements, de la culture et de la société en général », explique Chloé Demey.

    Redresser les corps pour se distinguer

    Selon les auteurs, les hommes et les femmes étaient vêtus de la même manière en Occident jusqu’aux années 1330. D’où le choix des auteurs de démarrer leurs recherches après cette date, afin de bien étudier les spécificités de genre qui ont marqué l’histoire des habitudes vestimentaires par la suite.

    La mode masculine était beaucoup plus fantaisiste que celle des femmes © Paris, MAD

    On comprend aussi comment, entre les XIVe et XIXe siècles, les corps des enfants étaient corsetés presque dès la naissance, afin de se redresser très tôt. « C’était pour l’aristocratie une façon de se distinguer par cette droiture et cette verticalité des gens du peuple, qui ne pouvaient pas porter ce genre de vêtements, parce qu’ils étaient obligés de travailler dans les champs et dans les rues. Par conséquent, leurs corps étaient beaucoup plus ronds et souples, faits de courbes et contrecourbes, avec des vêtements beaucoup plus larges », pointe Denis Bruna, qui aborde à sa façon les questions de classe et de genre.

    Ce regard critique de la société est également présent dans les chapitres sur l’influence des grands groupes de luxe, l’apport des nouvelles technologies ou l’impact de la mode dans l’environnement. Sans oublier les origines mondialisées de la Société des ambianceurs et des personnes élégantes (SAPE). Cette mode a changé les couleurs des rues de Kinshasa et de Brazzaville dès les années 1960, avant d’inspirer à son tour des créateurs comme le Britannique Paul Smith en 2010.

    La mode au-delà des marques

    Riche de plus de 400 images historiques et textes plutôt courts sur chaque chapitre – amplitude chronologique exige –, ce projet se prétend différent des « coffee table books ». Ces beaux livres, qui envahissent les librairies, sont parfois produits par les propres griffes de luxe comme un véritable outil de communication.

    Publicité pour un costume Bayard, 1957. © Coll. part. DR

    « Ce n’est pas un livre de marque », insiste Chloé Demey. Même si les grands créateurs y sont cités, du Britannique Charles Frederick Worth - le père de la haute couture - à la Néerlandaise « post-moderne » Iris van Herpen, le name dropping habituel dans ce domaine a été évité. « On a voulu relativiser la place des marques par rapport à l’usage des vêtements dans l’ensemble de la population », souligne Chloé Demey, pour qui « les marques ne sont qu’un épiphénomène mis en avant par la presse magazine et très lié au marketing ».

    Dans les années 1910, la mode était aux longues jupes serrées, qui entravaient les mouvements des femmes. © Coll.part. DR

    Denis Bruna rappelle souvent à ses étudiants à l’École du Louvre, où il enseigne, qu’il faut se méfier du miroir déformant produit par la presse de mode. « Je leur dis souvent : achetez un magazine de mode et ensuite prenez le métro ou le bus. Vous ne verrez rarement des personnes habillées dans les transports comme elles le sont dans la revue de mode ».

    La mode des élites, mais aussi celle du peuple

    C’est aussi pour cette raison que l’historien ne se contente pas des parures des élites, comme c’est souvent le cas dans ce genre d’ouvrage. « On ne voulait pas parler de la mode, mais des modes, et montrer qu’on est obligé de s’habiller dans tous les groupes de la société », souligne-t-il.

    Publicité pour K-Way, 1984 ©Coll. part. DR

    Ainsi, le XIXe siècle n’est pas résumé à l’aristocratie ou la mode contemporaine au prêt-à-porter de luxe et la haute couture. La preuve par les pages où l’on redécouvre l’histoire du jean et du t-shirt, traitées avec la même rigueur que celle du tailleur Bar de Christian Dior. Sans oublier toute une partie très riche sur l’entretien des vêtements, de la façon dont il a été rangé au fil des années, jusqu’aux secouements dans les machines à laver modernes chez monsieur et madame lambda.

    Histoire des modes et du vêtement – Du Moyen Âge au XXIe siècle, aux Éditions Textuel, 504 pages.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.