GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Aujourd'hui
Vendredi 22 Février
Samedi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Venezuela: Juan Guaido part à la frontière colombienne pour faire entrer l'aide humanitaire
    • L'Equateur annonce avoir obtenu des crédits de 10,2 milliards de dollars du FMI et de la Banque mondiale
    • Bangladesh: un incendie fait 41 morts dans la capitale (officiel)
    • Foot: Manchester City s'impose sur la pelouse de Schalke 04 (2-3) en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • Foot: l'Atlético de Madrid domine la Juventus (2-0) en match aller des huitièmes de finale de la Ligue des champions
    • France: Macron demande la dissolution de trois associations d'extrême droite, dont Bastion Social
    Culture

    Mon yéti...

    media Le yéti de la bande dessinée «Tintin au Tibet» 1960. ©Hergé

    Lors de mes premières semaines dans le secondaire, la professeure de français nous demanda de composer une rédaction. C’était une dame chaleureuse, elle disait « Bonne ân-née » et, un jour, essuya une larme en écoutant le Petit Prince de Saint-Exupéry. Le sujet de la rédaction me laissa perplexe : « Votre animal favori. » Que faire quand on n’a pas d’animal de compagnie à la maison ?

    J’aurais bien voulu parler du panda géant, mais qui m’aurait cru ? J’ai donc cherché sur le sommet du monde un animal qui m’intriguait depuis longtemps, le yéti. La documentation familiale a fourni quelques indices : des traces de pas dans la neige, un bout de crâne conservé dans un monastère, des témoignages de sherpas népalais et de scientifiques de tout poil. Je m’appliquais. Ma démarche originale fut cependant ignorée, la note très moyenne, loin derrière les chiens et les chats de mes camarades.

    Certains d’entre eux se sont pourtant intéressés au yéti, mais Mme Martinet refusa que j’en fasse lecture. Je lui dédie ce centième billet sur le site de RFI.

    A l’heure où les satellites les plus perfectionnés distinguent des plaques d’immatriculation, je dois m’y résoudre, mon yéti est bel et bien mort. Ce n’est pas faute d’enquêteurs, tous les alpinistes venus dans la région ont cherché l’animal mystérieux, mais en vain. Le crâne du monastère est celui d’un caprin, on n’a jamais trouvé le moindre squelette sur les pentes glacées de l’Himalaya et les biologistes sont formels : en dessous de 200 individus, un groupe ne peut se maintenir sur la terre.

    L’orang outang égaré au Népal serait, à tout casser, un descendant de l’ours bleu de Sibérie, et plus probablement un personnage du folklore tibétain.

    Par comparaison, l’histoire du monstre du Loch Ness est beaucoup plus amusante, car elle est alimentée par des canulars, révélés au fil des ân-nées. Soucieux de rentabiliser le site, le Loch Ness Centre & Exhibition ne veut pas briser le mythe, mais reconnait au détour d’un panneau que pareil animal aquatique aurait besoin, pour se nourrir, d’une quantité massive de gros poissons. Or, dans ses eaux profondes, on ne trouve que du menu fretin et quelques truites.

    De toutes les théories cocasses au sujet de Nessie-le-monstre (un esturgeon ? une otarie ?), je retiens celle d’un éléphant de cirque, prenant son bain en 1933, et nageant sous l’eau avec sa trompe en l’air. Il ne devait pas être frileux, celui-là.

    Rien n’empêche de se laisser envoûter par l’atmosphère du lac sombre et de contempler, à travers les rideaux d’arbres frêles, le jeu des ondes.

    Il va devenir bien difficile de découvrir de nouveaux mammifères. Certes, de temps à autre, les caméras à déclenchement automatique parviennent à filmer quelques animaux nocturnes dans la jungle. Mais ils ne sont pas bien gros. Les fonds marins ont encore beaucoup de surprises à nous annoncer.

    Ces recherches m’ont rendu plus riche de deux mots : cryptide, animal ou plante dont l’existence supposée n’est étayée par aucune preuve scientifique, et soliton, onde solitaire qui se déplace sans se déformer.

    Peu de temps après cette rédaction mésestimée par ma professeure, je découvris le yéti dessiné par Hergé*. Il était beaucoup plus gros et pataud que le mien. Mais plutôt sympathique. Les immensités blanches de l’Himalaya ont fait rêver plusieurs générations de lecteurs. La BD a beaucoup joué pour la popularité du Tibet.

    Elle comporte au demeurant une allusion dont Hergé aimait truffer ses albums : le village de Pôh-Prying au Tibet, vise bien sûr Poperinge, situé à côté d’Ypres, en Belgique, et de Steenvoorde, en France. Mais celle-là, seul un petit Flamand pouvait la comprendre.


    * Hergé, Tintin au Tibet, Casterman, 1960

    Tous les billets du blog littéraire de Georges Lory

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.