GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    France

    Cinéma: «Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu»?

    media Chantal Lauby, Christian Clavier, Élodie Fontan, Noom Diawara, Pascal NZonzi dans « Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu », réalisé par Philippe de Chauveron. Arnaud Borrel

    C'était le succès surprise et massif du cinéma français en 2014 : « Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu», une comédie sur les clichés racistes entre différentes communautés séduisait douze millions de spectateurs. Le réalisateur Philippe de Chauveron sort ce mercredi 30 janvier la suite : « Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ». On retrouve les Verneuil, la famille de bourgeois catholiques emmenée par Christian Clavier et Chantal Lauby, et leurs quatre filles mariées à des hommes de communautés et de religions différentes.

    Les Verneuil se sont habitués à leurs quatre gendres différents : un entrepreneur juif, un avocat musulman, un banquier d'origine chinoise et un comédien ivoirien... Mais voilà un nouveau choc, leurs filles veulent aller vivre à l'étranger : en Israël, en Algérie, en Chine et en Inde.

    Pour empêcher leurs filles de s'expatrier, les Verneuil vont chercher à leur faire aimer la France et le terroir. De quoi multiplier les gags cocasses et tendres. Le réalisateur Philippe de Chauveron reprend la formule qui avait fait la fortune de son premier film : le jeu sur les clichés entre communautés et les préjugés raciaux.

    Hymne à la différence ?

    Les spectateurs retrouveront avec plaisir les deux beaux-pères, Verneuil et Koffi, le bourgeois angevin et le notable ivoirien. En plus, Koffi découvrira que sa fille est homosexuelle.

    Hymne à la différence ou bien addition de clichés racistes ? En reprenant les mêmes recettes, Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu risque de provoquer les mêmes critiques qu'il y a quatre ans. L'attente du public reste néanmoins grande. Avant même sa sortie, ce film a déjà attiré 155 000 spectateurs lors des avant-premières en salles.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.