GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Juin
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Aujourd'hui
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Berlinale ouvre avec «The Kindness of Strangers»

    media Tahar Rahim et Zoé Kazan dans «The Kindness of Strangers» de la Danoise Lone Scherfig a ouvert la 69e Berlinale. Per Arnesen

    La 69e Berlinale, le Festival international du film de Berlin, a ouvert ses portes jeudi 7 février au soir. 17 longs métrages sont en compétition cette année pour le prestigieux Ours d'or, dont sept sont réalisés par des femmes. C'est d'ailleurs le film de la Danoise Lone Scherfig, The Kindness of Strangers (La bonté des étrangers), qui a eu les honneurs de l'ouverture.

    C'est dans un restaurant russe à New York que se noue la trame aux fils multiples de The Kindness of Strangers. La Danoise Lone Scherfig veut mettre en avant la bienveillance, l'attention aux autres des New-Yorkais. Avec sa distribution internationale : le Français Tahar Rahim, l'Américaine Zoé Kazan ou le Britannique Bill Nighy, ce film s'apparente à un euro-pudding pétri de bons sentiments, mais assez indigeste.

    Le directeur de la Berlinale, Dieter Kosslick, a sans doute été sensible à ce conte moderne tournant autour d'une femme battue, qui plus est réalisé par une femme dans cette période post mouvement #Metoo. Et c'est aussi une femme qui a déclaré ouverte cette 69e édition, la présidente du jury, Juliette Binoche. Une actrice sensible aux questions politiques :

    « Le monde est de plus en plus égoïste, a déclaré Juliette Binoche lors de la conférence de presse. Les pays riches ferment leurs frontières, et puis il y a le réchauffement climatique. Je pense beaucoup à tout cela en ce moment, on doit faire quelque chose et je suis effarée de constater l'inaction des gouvernements. »

    Juliette Binoche qui donne le ton des futures discussions avec les cinq autres membres du jury de cette 69e Berlinale.

    ► Lire aussi : Cinéma: une 69e Berlinale très féminine, rfi, 7/2/2019

    69e Berlinale, Festival international du film de Berlin, du 7 au 17 février.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.