GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Fespaco: une «Résolution» contre les violences faites aux femmes

    media Les réalisateurs ivoiriens Boris Oué et Marcel Sagne et leur équipe du film « Résolution » sur le tapis rouge du Fespaco, à Ouagadougou. Siegfried Forster / RFI

    Plus que des applaudissements, ce film vise un changement. Et vu les réactions vives des spectateurs et spectatrices pendant et après le film, « Résolution » marquera l’histoire du Fespaco. Au Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou, le long métrage ivoirien aborde sans détour la question de la violence faite aux femmes. La terreur se cache derrière l’idylle ostentatoire d’un couple « parfait » entre une femme de carrière et un mari apparemment compréhensif. Hélas, leur histoire est née et scellée par la violence. Entretien avec le coréalisateur Boris Oué, en lice pour l'Etalon d'or de Yennenga.

    RFI : De quelle « Résolution » s’agit-il ?

    Boris Oué : De la résolution de tout un chacun, de vous, de moi, de chacun qui nous lit ou nous écoute. Il s’agit justement d’être résolu de prendre position non seulement par rapport aux violences faites aux femmes, mais surtout de s’engager et de ne pas banaliser ce phénomène. Nous voulons vraiment que, à la sortie de ce film, que tout le public soit résolu de mettre le débat sur la table ou – au meilleur des cas – le dénoncer.

    Quel était le point de départ de ce film pour vous ?

    Le point de départ de ce film nous a été transmis par Évelyne, notre productrice. Pour elle, le point de départ était vraiment de sauver une femme. C’était le mot d’ordre sur le tournage. À chaque plan, nous avons eu conscience que l’objectif était que, à chaque projection, une femme prenne la résolution de se défendre.

    Dans la salle du Ciné Burkina, on avait le sentiment que Résolution représente pour les spectateurs beaucoup plus qu’un film. Est-ce que c’était conçu dès le départ ainsi ?

    Évidemment. Nous pensons qu’avec le cinéma, on crée un film, mais on peut utiliser tous ces moyens pour en faire beaucoup plus. Nous voulons aller beaucoup plus loin. C’est plus qu’un simple film, parce que là-dedans, on raconte des histoires qui se vivent tous les jours. C’est presque de l’actualité et c’est très important de montrer cela.

    Le propos est-il ciblé sur la Côte d’Ivoire, sur l’Afrique ou au-delà ?

    On l’a conçu que cela soit universel. Il y a des femmes partout dans le monde. Toutes les femmes doivent et peuvent être touchées par ces histoires. Résolution a été conçu que cela puisse toucher aussi bien en Asie, en Afrique ou en Amérique. C’est une histoire de femmes qui va toucher toutes les femmes.

    Et vous avez fait attention de montrer le point de vue de la femme et non pas celui de l’homme, du pervers narcissique.

    Oui, c’est raconté du point de vue de la femme. C’est elle qui est mise en avant. Elle est le personnage principal. Mais on essaie de développer aussi autre chose : les conséquences sur l’enfant, le fond du personnage masculin. Toutes les personnes de la cellule familiale sont impactées par cette violence.

    Il y a une véritable transmission de la violence, de génération à génération.

    Cette violence se répand, comme un engrain. Cela part d’un petit point, mais cela peut nuire à toute une communauté.

    Qu’est-ce que cela signifie pour vous de présenter ce film lors du cinquantenaire du Fespaco ?

    Nous sommes très contents d’être sélectionnés en compétition. Nous sommes tout jeune, c’est notre premier film au Fespaco. Cela représente beaucoup pour nous. On essaie de se positionner un peu pour représenter le futur du cinéma africain. Pour moi, c’est une très grande fierté. Pour nous, c’est magnifique d’être ici. Après, bien sûr, on vise aussi l’Étalon d’or, mais le fait d’avoir déjà touché une femme avec le film, pour nous, on a déjà réussi.

    ► Lire aussi : Fespaco: «Les charognards nettoient la Cité», rfi, 27/2/2019

    ► Lire aussi : Fespaco: «La Grotte», un film malien du pays des Dogons, rfi, 27/2/2019

    ► Lire aussi : «Desrances» au Fespaco, Apolline Traoré met à l’épreuve les racines, rfi, 26/2/2019

    ► Lire aussi : Fespaco: le Burkina Faso entre en compétition avec «Mémoire en fuite», rfi, 25/2/2019

    ► Lire aussi : «Tous les réalisateurs au Fespaco sont des stars du cinéma africain», rfi, 23/2/2019

    ► Lire aussi : Fespaco 2019: la voix du cinéma africain fête ses 50 ans, RFI, 22/2/2019

    Fespaco 2019 : La liste des films africains en lice pour l’Etalon de Yennenga

    Fespaco 2019 : Qu’attendez-vous du cinquantenaire ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.