GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Roukiata Ouedraogo, un parcours semé d’embûches

    media Roukiata Ouedraogo présente « Je demande la route » au Théâtre de l'Œuvre à Paris. ©Fabienne Rappenau

    Dans « Je demande la route », elle raconte son parcours avec beaucoup d'humour, depuis l'enfance au Burkina Faso, jusqu'aux scènes de théâtre parisiennes. Roukiata Ouedraogo reprend son seul en scène, tous les mercredis, jusqu'à la fin avril, au Théâtre de l'Œuvre à Paris.

    Si les débuts à Paris n'ont pas toujours été faciles, Roukiata Ouedraogo les raconte, comme tout son parcours, avec beaucoup d'autodérision. Dans ce spectacle, le fil rouge, c'est elle : la quarantaine, lumineuse, devenue aujourd'hui aussi chroniqueuse sur France Inter. On la suit, depuis son enfance au Burkina. Un parcours semé d'embûches.

    « Avoir confiance en moi »

    Venue en France avec l'espoir d'y étudier le stylisme, elle sera en fait caissière, nounou, maquilleuse, avant ce stage au Cours Florent qui a changé le cours de sa vie. « Faire ce stage-là, pour pouvoir prendre la parole, cela m’a libéré, cela m’a permis aussi d’accepter mon accent. Vous avez remarqué, j’ai un accent, qui était boudé par pas mal de personnes… Le cours m’a permis d’avoir confiance en moi et de monter sur scène. »

    La vie d'une femme

    Roukiata Ouedraogo sortira du prestigieux Cours Florent deux ans plus tard, diplômée en art dramatique en 2008. Aujourd’hui, elle présente son troisième spectacle et si sa vie n’a pas été un long fleuve tranquille, elle la raconte sans pathos, même si elle évoque – et c’est rare sur une scène de théâtre – l’excision qu’elle a subie à l’âge de trois ans, et ses conséquences sur sa vie de femme.

    Écouter notre Rendez-vous Culture avec Roukiata Ouedraogo.

    Je demande la route, spectacle de Roukiata Ouedraogo, jusqu'au 24 avril, au Théâtre de l'Œuvre à Paris.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.