GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Livre Paris: absence du Pavillon des Lettres d’Afrique

    media Livre Paris ouvre ses portes entre le 15 et 18 mars 2019. Ici, le salon du livre lors de l’édition 2018. Patrick Kovarik/AFP

    Rendez-vous incontournable pour les auteurs du monde entier, le salon Livre Paris ouvre au public ce vendredi 15 mars. Plus de 160 000 visiteurs sont attendus, lors de cette 39e édition, pour aller à la rencontre de 3 900 écrivains et 33 000 professionnels de l'édition. Mais cette année, il n'y aura pas de Pavillon des Lettres d'Afrique, comme cela avait été le cas lors des deux précédentes éditions. Une absence remarquée, qui s'explique par des problèmes de budget.

    En 2017 et 2018, le Pavillon des Lettres d'Afrique avait fière allure, au salon Livre Paris : des dizaines d'auteurs, plus de 400 mètres carrés. Ce Pavillon des Lettres d'Afrique était initié par l'Agence culturelle africaine, l'ACA, fondée par Aminata Diop Johnson, et financé par plusieurs États du continent, Côte d'Ivoire en tête, ainsi que par l'OIF, l'Organisation internationale de la Francophonie, l'association des Caraïbes et l'Union africaine.

    Les promesses et les factures

    Les visiteurs étaient au rendez-vous, mais voilà : la facture du salon Livre Paris 2018 n'a pas été intégralement réglée. « Les grands projets se font dans la douleur, reconnait Aminata Diop Johnson, la fondatrice d'ACA, qui regrette que « la mise à disposition des fonds ait posé problème ». Selon nos informations, si la Côte d'Ivoire a tenu ses promesses, ça n'a pas été le cas d'autres pays.

    « Une occasion manquée »

    Reed, la multinationale qui organise le salon, demandait le paiement des arriérés avant de louer un nouvel espace cette année.

    « C'est dommage, tout le programme était prêt. Nous aurons attendu jusqu'au dernier moment que l'ardoise soit payée… » soupire une source au salon Livre Paris. Aminata Diop Johnson déplore « une occasion manquée » et espère pouvoir donner rendez-vous aux auteurs africains l'année prochaine, année de la Saison culturelle Afrique 2020 voulue par le président français Emmanuel Macron.

    Livre Paris, le Salon du livre de Paris, du 15 au 18 mars 2019.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.