GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    Salon du livre de Paris: le sultanat d'Oman en quête de notoriété

    media Dans les allées du Salon du livre au Parc des expositions de Paris, le 14 mars 2019. JOEL SAGET / AFP

    Au salon du livre de Paris 2019, un pays bénéficie du statut d’« invité spécial » : le sultanat d’Oman. Des dizaines d’auteurs de cet Etat du golfe persique sont présents à Paris. Oman s’est lancé dans une vaste offensive culturelle, diplomatique et touristique.

    Des dizaines de milliers de visiteurs, des centaines d’auteurs, de la littérature jeunesse au roman… Le salon Livre Paris a ouvert ses portes pour tout le week-end.

    Cette année, impossible de rater le stand du sultanat d’Oman. C’est l’un des plus grands du salon Livre Paris. Sur les écrans, des images de hautes montagnes, de déserts, de cités fortifiées et d’eaux turquoise. Sur les rayonnages des bibliothèques, l’intégrale des discours du sultan Qaboos Ibn Saïd, des livres jeunesse et des pièces de théâtre.

    Hassan al-Ramdani, professeur à la faculté de Mascate, reconnait que la littérature omanaise est peu connue, et pourtant, « dans chaque village il y a un écrivain en Oman. Les Omanais sont connus comme des écrivains par nature, ils parlent très bien arabe, leur langue arabe est très modérée, c'est pas le dialecte ni l'arabe classique », assure-t-il.

    Livres gratuits

    Pour le salon du Livre, le sultanat d’Oman a fait traduire en français des dizaines d’ouvrages. Mohammed Saïd al-Rahbi dirige la plus importante maison d’édition du sultanat, Baït Ahghasham : 600 livres publiés en sept ans. « On publie vraiment de tout : j’ai commencé par le roman, les contes et on publie également du théâtre », explique-t-il.

    Si le sultanat d’Oman est épinglé, notamment par Amnesty International, pour des atteintes à la liberté d’expression et d'association – le dernier rapport de l'ONG rappelle que deux écrivains avaient ainsi été empêchés de participer au salon du livre de Mascate « apparemment parce qu'ils avaient critiqué le gouvernement » –, au salon du livre parisien, c’est la stabilité du pays, voisin du Yémen, qui est mise en avant. Le ministère de l’Information a lancé une opération inédite pour l'édition 2019. Pour les visiteurs de la manifestation, presque tous les livres du stand d’Oman sont gratuits.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.