GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    Jacques Higelin «irradie» Bourges un an après sa mort

    media  
    Izia Higelin et son frère Arthur, sur la scène du Printemps de Bourges pour un hommage à leur père Jacques, le 18 avril 2019. AFP/Guillaume Souvant

    Il y a un an disparaissait Jacques Higelin, géant de la chanson française. Ce 18 avril, ses enfants, les musiciens Izïa et Arthur H et l’acteur Kên Higelin, lui ont rendu hommage à leur manière au Printemps de Bourges.

    De notre envoyé spécial à Bourges,  Sébastien Jédor

    Plus qu’un hommage, « Jacques, Joseph, Victor dort »est un concert-évènement plein de gaité, avec une douzaine d’invités. Izïa, Arthur H, Kên, mais aussi Jeanne Added, Jeanne Cherhal, Camille, Rodolphe Burger et l’acteur Matthieu Amalric. Tous réunis sur une scène circulaire, le piano au centre.

    Si Izïa, la fille d’Higelin, a parfois douté d’un tel concert, le souvenir de son père a été plus fort que tout. « Ce qui me fait vraiment avancer et me dire qu’il faut faire les choses c’est parce que je me dis "il aurait trop aimé ça, il préférerait qu’on fasse ce spectacle plutôt que de rester chez nous à être triste" », confie Izïa Higelin.

    La folie et la poésie de Jacques Higelin retrouvée

    Je ne peux plus dire je t’aime, Irradié, Tombé du ciel… Les chansons d’Higelin resplendissent dans toute leur poésie et leur folie. Le spectacle « Jacques, Joseph, Victor dort » laisse place à l’improvisation. « Je n’ai pas dit qu’il fallait que ce soit un gros bordel, prévient Arthur H. J’ai dit qu’il fallait qu’il y ait quelque chose d’un peu chaotique, vivant et pas trop formaté, parce que sinon ce serait ennuyant. Ce ne serait pas à la mesure de Jacques [Higelin], évidemment. Il faut que ce soit la vie en mouvement, et on célèbre quelqu’un qui était très vivant », ajoute-t-il.

    À Bourges ce soir, c’est sûr, Jacques Higelin aurait adoré être là. Le public avait « des allumettes au fond de [ses] yeux ».

    Higelin «irradie» Bourges un an après sa mort 19/04/2019 - par Sébastien Jédor Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.